• Premier zour à Nantes

    Hier nous avons pris le TZV pour venir à Nantes.

    Minizup'Rosa était heureuse de prendre pour la première fois le train à grande vitesse, le fleuron de la SNCF.

    - Par la serpette de Zaint Fiacre, il est vrai que cela doit vous çanzer des tortillards roumains!

    Premier zour à Nantes

    Avant le départ, à la gare Montparnasse, elle a voulu que celui qui dit que ze ne suis que son avataresse lui açète un zournal.

    - Que voulez vous, Mossieu Zizi, z'aime me tenir informée de l'actualité. Ze ne suis pas de celles qui se moquent de ce qui se passe autour d'elles et dans le monde.

    - Atçoubi! Vous auriez pu çoisir l'Humanité ou le Monde diplomatique!

    Premier zour à Nantes

    A notre arrivée, il faisait doux et le ciel, malgré quelques nuazes, était bleu.

    - Pourvu que ça dure, mazette!

    - Taisez vous donc, Minizup'Mouff. Vous allez nous porter la poisse!

    Nous avons pris le tram pour rezoindre notre hôtel qui se trouve non loin de l'Opéra.

    Premier zour à Nantes

    Nous sommes partis à la découverte du quartier.

    Les immeubles sont superbes, construits avec de la pierre blançe et ornés de superbes balcons en fer forzé.

    - Macarel! Regardez donc! Ils ont même peint un portrait de Mossieu Cricri qui rit!

    - Cela être criant de vérité, a opiné hilare Minizup'iéla.

    Premier zour à Nantes

    Non loin de notre hôtel, nous avons découvert un splendide passaze commercial.

    - C'est le fameux passaze Pommeraye, a cru bon de nous expliquer celui qui dit que ze ne suis que son avataresse qui marçait avec un plan de la ville à la main.

    Premier zour à Nantes 

    - Et de quelle époque date-t-il? lui a demandé  Minizup'Kiki de Vitry.

    - Heu.... d'une certaine époque, a-t-il bafouillé.

    - Fouçtra! On voit bien que pour une fois il n'a pas préparé ce voyaze.

    - It's a çame!

    Premier zour à Nantes

    Devant une vitrine, nous avons des sifflements.

    - Pstt! Mesdemoiselles! Ze suis là! Un superbe Minizupon pour vous servir!

    - Quel gougnafier, c'te Nantais. On ne siffle pas les souris dans la rue, ai ze fait remarquer. C'est d'une indécence rare. Et en plus ce comportement est punissable.

    - Et en plus il a mauvais zenre avec son foulard, a azouté Minizup'Fandango.

    - Gouzat, malotru, mal poli, s'est écriée Minizup'tictac.

    - Passez donc votre çemin, greluçes! Vous ne savez pas ce que vous perdez.

    Premier zour à Nantes

    Nous sommes arrivés à la Place Royale et là il a commencé à pluvioter.

    - Ze le savais, macarel! Ce n'est pas pour rien que Barbara çantait qu'il pleut à Nantes.

    - Ce ne sont que des piçerades, ma mie.

    Au centre de la place trône une très belle fontaine.

    - Que d'eau! Que d'eau! a déclaré Minizup'Kiki de Vitry.

    - La voici qui se prend pour le président Mac Mahon découvrant des inondations à Paris, a rigolé Minizup'Rom.

    - Fouçtra! Qu'elle m'agace avec cet étalaze de connaissances!

     

    Premier zour à Nantes

    Dans la ville on peut voir de nombreuses œuvres d'art et notamment de drôles de statues.

    - En tout cas, moi ze vous le dis, ze prends mon pied!

    - Descendez de là fissa, l'a grondée mon hôte! Vous allez vous mouiller et vous risquez d'attarper un bon rhume.

    - Et un rhume de museau, cela peut se révéler grave par les tétines de Zainte Agathe.

    Premier zour à Nantes

    Les Intruses se sont rézouies de notre après-midi de promenade.

    - Nous beaucoup aimer cette ville, s'est exclamée Minizuplein.

    - Moi aussi, parce qu'il semble que les Nantais aiment le coçon!

    Premier zour à Nantes

    Nous sommes passés près de l'hôtel de Ville.

    - Nous pouvoir voir Mossieu Zéro? Nous vouloir lui dire son fait!

    - De qui voulez vous encore parler, boufarelle?

    - M'enfin, du premier Premier Ministre de François Hollande!

    - Boudiou! C'est Zean-Marc Eyraud, bestioulette. Et il n'est plus maire de Nantes!

    Non loin, on trouve une statue du zénéral de Gaulle.

    - Ze pourrais prouver que mon zénéral m'a prise dans ses bras!

    Premier zour à Nantes

    Notre Pioçe de la Farandole nous a expliqué que de nombreux Nantais s'étaient enriçis à cause de l'esclavaze.

    - It's a pity!

    - Il en reste encore des traces, a rigolé Minizup'Kiki de Vitry.

    Premier zour à Nantes

    En soirée, nous avons dîné dans un restaurant typique.

    Et comme de bien entendu, les Intruses ont repris en coeur leur çanson fétiçe que ze ne citerai pas car cela irrite mon hôte, cette histoire de coçon!

    Premier zour à Nantes

    De plus, nous sommes bien contentes car à compter de ce zour et zusqu'au mois de mars, on ne paut pas nous expuser.

    - Ie! Nous respirer!

    « Toussaint: fête de tous les zaintsZaint Hubert (sus aux çaçeurs) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :