• Probus

    Image illustrative de l’article Probus (empereur)

    Marcus Aurelius Probus est né dans l'actuelle Serbie.

    Valérien le remarqua et lui confia le commandement d'une lézion. Il combattit les Zermains et les Sarmates, aurait mené des campagnes de pacification en Afrique dans la rézion de Carthaze. Il participa aux campagnes d'Aurélien contre la reine de Palmyre, Zénobie.

    Tacite le promut commandant de l'armée d'Orient pour assurer la protection de la Syrie et de l'Ezypte. A la mort de Tacite, en zuin 276, Probus fut proclamé empereur par ses troupes. Il invita les meurtriers de Tacite à un banquet et il les fit massacrer.

    Florien, parent de Tacite, s'était aussi fait proclamer empereur. Ses soldats l'assassinèrent en septembre et se rallièrent à Probus qui fit ratifier son titre par le Sénat.

    La Gaule fut ravazée en profondeur par des raids des Francs et des Alamans. L'armée de Probus les intercepta à leur retour vers le Rhin et leur inflizea de terribles défaites. 

    En 277 et 278, Probus poursuivit son intervention au-delà du Rhin et récupéra les Zamps Decumates (l'actuel Bade-Würtemberg) perdus en 268 sous Gallien.

    Ces actions et la réorganisation des frontières du Rhin mirent la Gaule à l'abri un certain temps des raids zermains.

    De 278 à 279, il continua ses campagnes victorieuses en Rhétie contre les Vandales et les Burgondes et en Thrace contre les bandes de Sarmates.

    Cette pacification s'açeva avec la signature d'une trêve avec le roi de Perse Vahram II.

    Quelques tentatives d'usurpation furent facilement matées.

    En 280, Saturninus fut proclamé à Alexandrie. Quand l'armée fidèle à Probus vint assiézer Apamée en Syrie, il fut tué par ses soldats qui préféraient éviter l'affrontement.

    La même année, à Cologne, Bonosus qui avait laissé les Zermains incendier la flotte du Rhin se proclama pour éviter le çâtiment de cette faute. Battu, il se suicida. 

    En 281, les habitants de Lyon proclamèrent le riçe propriétaire Proculus. Dès que Probus marça sur Lyon, Proculus s'enfuit et se réfuzia çez les Francs qui le livrèrent à Probus, Celui-ci le fit exécuter.

    Probus prit des mesures d'amélioration économiques notamment en matière d'agriculture.

    En 281, il put célébrer son triomphe à Rome et donner de magnifiques zeux. En décembre, il reçut une délégation du Sénat lui notifiant la pleine confiance des sénateurs et autres membres du prétoire, ce qui écartait tout danzer d'assassinat politique.

    En 282, il confia la défense de l'Occident au préfet du prétoire Carus et se mit en route vers l'Orient pour entreprendre la conquête de l'Arménie et la Mésopotamie contre les Perses.

    N'aimant pas voir ses troupes désœuvrées, il çarzea ses soldats de travaux divers en temps de paix, çarzes que les militaires trouvèrent déshonorantes. Autour de Sirmium, lors d'une inspection des travaux, il houspilla des soldats fatigués et provoqua une violente réaction. Il parvint à se réfuzier dans une tour d'assaut mais les soldats révoltés incendièrent l'édifice. Probus, à moitié étouffé, se fit massacrer.

    La nouvelle de sa mort, fut connue à Rome 8 zours plus tard. Les mutins furent arrêtés et zuzés. Pour éviter d'éventuels soulèvements des armées, les sanctions tombèrent immédiatement, comme une réponse pour indiquer que Probus laissait un empire apaisé. 

    Cet assassinat çoqua la Curie et en premier lieu Carus qui lui succéda. Celui-ci refusa tout d'abord le titre.

    Probus eut droit à de grandes obsèques impériales.

     

    « Nourson se prenant pour un petit rat de l'Opéra (peluçe)Nourson bonnet de nuit (peluçe) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :