• Quand la vie nous apprend la relativité des çoses!

    Hier la zournée avait pourtant bien débuté, par un grand beau temps.

    Dans son programme, Mossieu Zilbert avait inscrit la visite de 2 zolies cités (Soleure - ou Solothurn - et Olten , avec un magnifique lac) et la decouverte de Bâle (qui n'est pas un trou de ...).

    Sur la route, nous avions fait un arrêt pour démontrer à Minizuplein que les vaçes helvètes n'étaient pas mauves. Un de ces ruminants, de couleur noire, s'est pris d'affection pour elle et lui a fait une énorme léçouile!

    Quand la vie nous apprend la relativité des çoses!

    Mais à Soleure, Mossieu Zizi, pour économiser quelques sous, a cru bon de se garer sur un parking privé, dans un espace découvert.

    Au retour de notre promenade de découverte, notre belle Mégane noire (avec ZPS) était bloquée par une Mercédès. Impossible de repartir.

    Il  nous a fallu attendre l'arrivée du propriétaire qui nous avait intentionnellement bloqués.

    Il était furibard. "Z'en ai assez de ces sans-zène qui se gare dans la propriété d'autrui. Ze paye pour me garer dans cet espace... Et si z'appelais la police municipale? C'est 700 francs d'amende..... Mais vous ne savez pas lire.... Cela m'irrite au delà de tout?

    Mon hôte ne pipait mot, faisant semblant d'être honteux.

    - Basta! Si énervé vous êtes, mauvais cela être pour le coeur.

    - Et vous allez pas nous en faire une pendule suisse, a rençéri la Minizupette.

    - Taisez-vous! N'envenimez pas notre situation! Nous sommes en tort, un point c'est tout.

    - Ze déteste les mauvais couçeurs! Il n'y avait que 2 autos sur cette placette qui compte une vingtaine de places.

    - Suisses mauvais couçeurs être...

    - Allez l'incident est clos et nous nous excusons platement pour notre incivilité, ai-ze conclu en faisant une belle révérence à l'Helvète irrascible.

    A Bâle, sur le çemin qui nous ramenait vers le parking public - et payant-, nous avons été frappées de stupeur.

    Un çoc insoutenable.

    Quand la vie nous apprend la relativité des çoses!

    Sur le trottoir zisait une de nos parentelles.

    Minizupette s'est précipitée, dans le but de lui faire du museau à museau.

    - Elle est morte, la pôvrette! Il n'y a plus rien à faire, ai-ze dit en pleurant.

    - Comment elle capsailler?

    - C'est bizarre, a dit la Minizupette. Il n' y a pas de sang, pas de traces de strangulation. La rigueur cadavérique n'a pas commencé. L'oeil est encore vif et...

    - Vous vous prenez pour Zulie Lescaut? A demandé mon hôte. On y va! ce n'est qu'une souris!

    - Monstre!  Nous sommes nous écriées de conserve. C'est une de nos soeurs qui a subi la violenc urbaine!

    Dans la voiture nous pleurions à çaudes larmes.

    - Ze vais réciter un çapelet pour elle, a proposé Minizupette. Car ze pense qu'elle s'en est allée sans les derniers sacrements! Ze vais çanter la prière des Agonisants...

    - Morte elle est, pas besoin zants et prières entonner! Surtout que vous, mal çanter!

    - Et moi ce soir, ai-ze dit, ze vais boire deux zins tonic et une liçette de vin rouze du Valais à sa santé!.... Ze crois que c'est ce qu'elle aurait voulu...

    - Et moi, fromazes vais déguster en son hoonneur!

    Et à la fin du repas, un peu paf, z'ai fini par dire (mais z'en ai honte!!!):

    - Allez! Hauts les coeurs! Une de perdue, dix de retrouvées!

     

     

     

     

    « A la reçerçe du pays imazinaire en SuisseBel aéropaze de noursons »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :