• Quand les Intruses me font penser à Matouvu

    Tandis que nous parlions, en les comparant, des qualités et des mérites des présentateurs qui officient auzourd'hui à la TSF, Minizup'Cosette est intervenue ex abrupto dans la conversation, tout en faisant la vaisselle.

    - Il paraît que vous aussi, Minizup, vous fûtes une animatrice.

    - Mieux que cela, ma mie! Ze fus -et ze demeure- une des gloires adulées du petit écran.

    - Atçoubi! Elle ne se mouçe pas dans des kleenex, la barmelouse.

    - Et que faisiez vous? a poursuivi l'Intruse orpheline que nous avons recueillie dans un zardin public, avec une grande zénérosité.

    - Z'animais une grande émission dédiée à la zeunesse du temps de mon Zénéral. Z'y recevais les grande stars de la çanson, comme  par exemple Cléo.

    - Nous ne pas la connaître.

    - Comment? Vous ne connaissez pas son çef d'œuvre musical "A mes bottes"? Cléo, qui a épousé Herbert Léonard, est une artiste mazuscule!

    - Ce que ne vous dit pas Minizup, est intervenue avec une fausse inzénuité Minizupette, c'est qu'elle n'était pas la seule animatrice de cette émission.

    - Elle ne pas nous l'avoir déclaré.

    - En fait, elle partazeait l'antenne avec le çat Matouvu.

    - It's a pity!

    - C'est une ignominie, me suis ze écriée. Il n'était que mon faire-valoir! La star, la seule et l'unique, c'était bien moi, ne vous en déplaise, quasi zainte de pacotille!

    - Votre irritation mal venue prouve, s'il en était besoin, que ze suis bien dans le vrai, par le zaint nombril de mon doux Zésus.

    - Et qu'est devenu Matouvu? a demandé fort à propos Minizup'Fandango.

    - Le pôvre n'a pas supporté ma grande popularité. Il a perdu la boule et sa patronnne, qui était une vieille baronne, a dû le mettre dans une maison spécialisée.

    - Et vous l'avoir revu?

    - Si fait! Dans ma grande miséricorde ze suis allée un zour lui rendre visite.

    - Il devait être heureux de vous revoir.

    - Que nenni! Ce monstre m'a sauté à la gorze en hurlant que c'était lui que préféraient les zeunes zens qui regardaient mon émission.

    - It's an horror.

    - Il voulait me croquer en disant que c'était le rôle des çats que de s'attaquer aux souris.

    - Quel monstre!

    - Ze lui ai pardonné car z'avais compris qu'il n'était plus lui-même.

    - Et avez vous persisté? a demandé Minizup'Kiki de Vitry.

    - Voui! Z'ai voulu lui envoyer des cartes postales à l'occasion de nos voyazes.

    - Cela a dû lui faire grandement plaisir.

    - Pensez-vous! Il n'en fut rien.

    - Comment vous le  savoir?

    - Parce qu'une infirmière m'a contactée.

    - Elle vous dire quoi?

    - Que ze ne devais plus lui écrire, car, au reçu de mes cartes, il entrait dans une grande colère en zurant comme un çarretier et en m'affublant des noms les plus horribles!

    - It's a çame.

    - Que voulez vous, c'est le revers de la médaille de la célébrité qui dure, cela dit avec toute la modestie qui me caractérise. Et ze me dois de le supporter courazeusement!

    « Peluçes sortis de leur campagne (peluçes)Nourson ravi d'aller au lit (peluçe) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :