• Quand une Occitane devient parisienne

    Minizup'Zhérault a été découverte par Mossieu Cricri à Montpellier.

    - Atçoubi! Z'étais tranquillement  installée dans la boutique Pomme de Reinette et Pomme d'Api et ze ne demandais rien à personne! Ze suis une déracinée! Il a fallu que ze m'adapte aux transports en commun et notamment au métro, car à Montpellier on n'a que le tramway!

    Quand une Occitane devient parisienne

    Dès son arrivée, elle a exizé que nous l'emmenions au restaurant.

    - Macarel! Z'ai bien besoin d'un petit remontant pour commencer à m'acclimater!

    Quand une Occitane devient parisienne

    Elle est aussitôt partie à la découverte de la rue où se trouve notre maison.

    - C'est la rue Tolbiac, lui a dit celui qui dit sue ze ne suis que son avataresse. Tolbiac est une bataille remportée par Clovis sur les Alamans, une fédération de tribus zermaniques. 

    Quand une Occitane devient parisienne

    Quand elle hume l'atmosphère, elle trouve que l'air à Paname est de piètre qualité.

    - Macaniçe! Heureusement que Dame Hidalgo s'efforce de réduire la circulation.

    - Par la serpette de Zainte Fiaccre, il n'y a qu'une communiniste comme vous pour soutenir la mairesse de Paris, cette traîtresse!

    Quand une Occitane devient parisienne

    Et notre quasi zainte de s'emporter!

    - Par le toutou de Zaint Roch! Cette affiçe vous correspond bien!

    Toutes les deux trouvent la moindre occasion pour se disputer!

    Quand une Occitane devient parisienne

    Après la vague des attentats qui ont affecté Paris, nous nous étions rendus à l'Hôtel de Ville.

    - mazette! Il faut que nous manifestions nous aussi notre solidarité avec les victimes.

    Quand une Occitane devient parisienne

    Minizup fut de l'avis des Intruses qui expriment des idées quelque peu révolutionnaires.

    - Ze dois admette, à mon corps défendant, que les autorités nationales et municipales sont pour une fois à la hauteur des évènements.

    - Mazette, c'est un zour à marquer d'une croix blançe!

    Quand une Occitane devient parisienne

    A l'instar de ses compagnes de la tribu minizupienne, elle adore poser dans des parterres.

    - C'est normal! ze suis moi-même une superbe plante!

    Quand une Occitane devient parisienne

    Dans le cadre d'une visite guidée, nous avons pu visiter l'Eglise positiviste, fondée par le philosophe Auguste Comte.

    - Atçoubi! Ze suis sûre que vous ignorez qu'il est un de mes compatriotes! Il est en effet né dans ma belle ville de Montpellier, l'Auguste!

    Quand une Occitane devient parisienne

    - Quelle drôle d'église, a soupiré Minizupette. Et cette madone à l'enfant est spéciale!

    - C'est parce que le tableau représente la dame pour laquelle Comte éprouva un amour platonique. Il ne s'azit pas d'une imaze de Marie et de Zésus!

    Quand une Occitane devient parisienne

    Dans le quartier, on peut voir de belles boutiques, des ateliers d'artistes.

    - Fouçtra! Ze ne savais pas que Mossieu Cricri avait pu poser pour cette sculpture!

    Quand une Occitane devient parisienne

    On se trouve aux portes du quartier du Marais, où on peut voir de beaux immeubles.

    - Et dira que dans la suite du Centre Beaubourg, la Président Pompidou voulait faire raser une partie de ce quartier pour y faire construire des immeubles modernes, ai ze fait remarquer (ze répétai, ze l'avoue ce que nous avait dit notre guide!)

    - It's a pity!

    Quand une Occitane devient parisienne

    Elle est tombée à l'arrêt subito presto devant un petit restaurant.

    - Atçoubi! C'est ce qu'il nous faut! Il y a un sublime fromaze à trous!

    Quand une Occitane devient parisienne

    Minizup'Zhérault peut avoir une langue de vipère et elle aime bien faire de la provocation.

    - Vous avez vu, Minizup, moi aussi ze passe par la Sorbonne! Il n' y a pas de quoi s'en vanter, ma mie, comme vous le fîtes sur votre blog!

    Quand une Occitane devient parisienne

    Devant la fontaine Zaint Miçel, elle a posé en mazesté!

    - On est dans la Quartier Latin! On fête les 50 ans de Mai 68! Vive la Révolution!

    Quand une Occitane devient parisienne

    Cela ne l'empêçe pas d'aimer flâner du côté des quartiers de plaisir de la Capitale.

    - Avec ma splendide taille de guêpe, ze ferais indubitablement un grand malheur dans la revue du Moulin Rouze.

    Quand une Occitane devient parisienne 

    - M'enfin, ma mie, les girls sont bien dénudées, par la pipe de Zaint Claude.

    - Barmelouse! Moi z'aurais un numéro de guitare! Et puis le nu ne me zène pas!

    Quand une Occitane devient parisienne

    Mon hôte avait décidé de visiter le Musée Bourdelle, près de la Gare Montparasse. 

    - Macarel! Que cette tour est moçe! Quand ze pense qu'on a critiqué le maire de Montpellier qui fit construire des quartiers modernes! Il avait au moins bon goût sur le plan arçitectural.

    Quand une Occitane devient parisienne

    L'Intruse Occitane a été fascinée par les statues de ce grand sculpteur.

    - Vous voyez bien que ze suis belle! Ze ne dépareille pas avec ce beau cavalier!

    Quand une Occitane devient parisienne

    - Par les tétines de Zainte Cécile, vous êtes bien comme Minizup, a déclaré Minizupette.

    - Que voulez vous dire, grenouille de bénitier?

    - Ce n'est certainement pas la modestie qui vous étouffe!

    Quand une Occitane devient parisienne

    - Ze vois bien que la vérité vous déranze, car ze vous le dis vous, vous êtes vilaine! Si Mossieu Bourdelle m'avait connue, ze serais devenue son ézérie, ne vous en déplaise!

    Et elle avit fait fondre en larmes notre quasi zainte!

    - Ze ne suis pas laide! Ze ne suis pas laide! Ze suis une zainte et les zaintes sont belles!

    Quand une Occitane devient parisienne

    Le dimançe, nous allons parfois dézeuner à Hippopotamus, Place dItale.

    - Moi z'adore manzer leur entrée à base de thon! Cela me rappelle la Méditerranée!

    Quand une Occitane devient parisienne

    Après un de ces dézeuner, mon hôte nous avait emmenées Place des Voszes.

    - C'est une des belles places royales de Paris, vous allez l'aimer, z'en suis sûr!

    Quand une Occitane devient parisienne

    Sous les arcades, se trouve la maison qu'occupa Victor Hugo.

    - Minizup'tite, il vous apprendre fissa sa belle langue!

    Quand une Occitane devient parisienne

    - Macaniçe, vous avez raison Minizup' Cosette, et nous on a dézà les Thénardier à la maison!

    - Y a pas à dire, palsambleu, c'était une belle plume!

    Quand une Occitane devient parisienne

    Non loin de la Place des Voszes, se trouve le bel hôtel de Sully.

    - Par la grille de Zaint Laurent, heureusement que les sans-culottes n'ont pas tout détruit à Paris  lors de la Révolution!

    Quand une Occitane devient parisienne

    - Fouçtra! Dites vous bien, Minizupette, que les destructions permettent la construction de nouveaux monuments! C'est bien le cas avec l'Opéra Bastille voulu par François Mitterrand!

    - Vous voulez mon avis, Minizup'Mouff? Non? Ze vous le donnerai quand même! Il aurait mieux fait de s'abstenir tant cet opéra est moçe!

    Quand une Occitane devient parisienne

    - Moi ze vous le dis, boufarelle, Paris restera touzours Paris!

    Quand une Occitane devient parisienne

     

    « Zaint Denis (et sa mère)Zaint Firmin (qui tient dans la main) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :