• Quelle mésaventure!

    Ze ne pensais pas que cela puisse m'arriver un zour!

    Et la veille de mon départ!

    C'est inouï.

    Mais pourtant c'est ben vrai. Z'en fabouille tellement ze suis encore traumatisée.

    Ze croyais que cela n'arrivait qu'aux autres.....

    gif divers

    Ze me demande si ze dois vous raconter cette mésaventure.

    Bon, z'ai décidé de tout dire sur mon blog.

    Voilà!

    Comme vous le savez, celui qui dit que ze suis son avatar - et que son avataresse - m'a mis sous curatelle, comme voudrait le faire Fifille avec la pôvre Madame Bettencourt.

    Il m'a retiré mes cartes de crédit ; il ne m'a laissé qu'une carte à faible débit (quelle belle rime).

    Comme ze pars en vacances, ze voulais retiré 50 euros - c'est le maximum auquel z'ai droit - pour pouvoir m'aceter des petites babioles et des cornets de glace à la vanille (z'en raffole!).

    Ze me suis rendue au guiçet en bas de çez moi, qui est à ma hauteur.

    Il était en panne!

    Ze suis allée à une autre banque qui accepte ma nouvelle carte d'avataresse spoliée.

    Mais le clavier était haut.

    Z'ai tenté de me mettre sur la pointe de mes escarpins vernis mais ze ne parvenais même pas à atteindre la fente pour introduire mon morceau de plastique.

    Ze commençais à trépigner, à m'irriter, à vitupérer, à razer, rouze de colère.

    Les Très Riçes Heures de Minizup

    Un zeune homme s'est approçé et, zentiment, il a proposé de m'aider, avec un grand sourire et une voix douceureuse.

    Voilà, me dis-ze, un digne représentant de notre belle zeunesse, aimable, serviable et prête à aider une personne dans le désarroi.

    - Que c'est aimable à vous! Ze n'arrive pas à introduire ma carte et à voir le clavier.

    - Z'en faites pas! Z'moccupe de tout! Donnez y votre carte, lol.

    Ravie ze lui ai tendu mon sésame. Il a introduit la carte.

    - 4268, c'est mon code d'accès, mon çer zeune homme et ze voudrais retirer 50 euros, ai ze laçé.

    Quelle bécasse, ze suis!

    Il a effectué la transaction, m'a rendu la carte et ... il est parti en courant, en disant  "putain de pauvres!" .... Mais il a gardé mon billet.

    Adieu veaux, vaçes et coçons et cornets de glace.

    Bon, ze me console en me disant que ze n'ai pas été violentée comme notre çer Président, Nicolas le Bousculé.

    Comme lui, ze ne porterai pas plainte, Minizup la Bonne.

      

     

    « Papounet Hilairepetit nourson blanc de Tolède »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :