• Zean Eudes est né dans l'Orne en 1601.

    Après ses études théoloziques au collèze des Zésuites de Caen, il entra dans la Société de l'oratoire de Zésus de France (Oratorien) à Paris, où il fut accueilli par son fondateur, le cardinal Pierre de Bérulle.

    Ordonné prêtre et revenu en 1632 en Normandie  pour y prêçer des missions populaires, il constata le peu de suites que de tels efforts peuvent connaître en l'absence d'un clergé formé et instruit. C'est l'époque où, en conformité avec les directives du concile de Trente, l'Église commencçait à créer des séminaires.

    En 1641, il fonda à Caen un institut destiné à recevoir des prostituées. Cet institut est à l'origine de l'Ordre de Notre-Dame de Charité, reconnu en 1651 par l'évêque de Bayeux, et par une bulle pontificale de décembre 1666.

    Les sœurs de cette ordre ouvrirent des foyers ou "refuges" bientôt répandus à travers le monde.

    En mars 1643, Zean Eudes quitta l'Oratoire, qui n'avait pas vocation à encadrer des séminaires, et fonda le séminaire des Eudistes de Caen.

    Il créa ensuite une société de prêtres voués à la formation des séminaristes et du clergé et aux prédications populaires dans les paroisses : la Société des prêtres de Jésus et de Marie, dite des "Eudistes". Il institua des séminaires en Normandie puis en Bretagne.

    Zaint Jean Eudes, initiateur du culte liturzique des cœurs de Zésus et Marie, fut un des grands maîtres de l'école française de spiritualité au XVIIe siècle.

    Il mourut à Caen le 16 août 1680.

    Au XVIIIe siècle, les Eudistes combattireent le zansénisme. L'ordre fut supprimé lors de la Révolution française, mais reconstitué en 1826.

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR

    • Zaint Magne (qui se dépèce)
    • Zaint Rustique (pas très moderne)
    • Zaint Théophane (diaphane)
    • Zaint Magin (et ses engins)
    • Zaint Séwald (de la forêt - pour les zermanistes)

      

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Le Musée Zaint Remi à Reims (photos)

    Le Musée Zaint Remi à Reims (photos)

    Le Musée Zaint Remi à Reims (photos)

    Le Musée Zaint Remi à Reims (photos)

    Le Musée Zaint Remi à Reims (photos)

    Le Musée Zaint Remi à Reims (photos)

    Le Musée Zaint Remi à Reims (photos)

    Le Musée Zaint Remi à Reims (photos)

    Le Musée Zaint Remi à Reims (photos)

    Le Musée Zaint Remi à Reims (photos)

    Le Musée Zaint Remi à Reims (photos)

    Le Musée Zaint Remi à Reims (photos)

    Le Musée Zaint Remi à Reims (photos)

    Le Musée Zaint Remi à Reims (photos)

    Le Musée Zaint Remi à Reims (photos)

    Le Musée Zaint Remi à Reims (photos)

    Le Musée Zaint Remi à Reims (photos)

    Le Musée Zaint Remi à Reims (photos)

    Le Musée Zaint Remi à Reims (photos)

    Le Musée Zaint Remi à Reims (photos)

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

    Mois d'août pleureux, rend le cep vineux

     

    FAITS

    1071 : l’empereur byzantin Romain IV Diozène essuie une cuisante défaite contre les Seldzoukides

    - 1315 : mariaze de Louis X de France et de Clémence de Hongrie

    - 1458 :  Enea Silvio Piccolomini est élu papounet et prend le nom de Pie II

    - 1506 : Sizismond 1er devient grand-duc de Lituanie

    - 1691 : les troupes autriçiennes affrontent l'armée ottomane, lors de la guerre austro-turque  à la bataille de Slankamen (Serbie actuelle)

    - 1745 : en plein cœur de la guerre de Succession d'Autriçe, les zacobites anglais tentent  soulèvement afin de porter Zarles Édouard Stuart sur le trône

    - 1839 : François Arago présente le daguerréotype devant l'Académie des Sciences à Paris , premier procédé photographique issu des travaux de Nicéphore Niepce et de Louis Daguerre

    - 1860 : après s'être emparée d'Hangzhou et de Suzhou au mois de juin, l'armée Taiping avance zusqu'à Zanghai. Sur place, la coalition franco-britannique lui livre une bataille victorieuse dans le cadre de la seconde guerre de l'Opium

    - 1905 : Le tsar Nicolas II crée la Douma ("conseil" ), une assemblée nationale consultative, non lézislative, élue au suffraze retreint et indirect.

    - 1919 : indépendance de l'Afghanistan

    - 1942  tentative de débarquement des Canadiens à Dieppe

    - 1989 : Tadeusz Mazowiecki est nommé premier ministre de Pologne

    - 1991 : putsç de Moscou contre le président de l'URSS Mikhaïl Gorbatçev

     

    - 2005: élection de Pierre Nkurunziza à la présidence du Burundi

     

    NAISSANCES

    - 1631 : Zohn Dryden, poète, dramaturze anglais († 12 mai 1700)

    - 1657 : Ferdinando Galli da Bibiena, peintre italien († 4 zanvier 1743)

    - 1743 : Madame du Barry, favorite de Louis XV († 8 décembre 1793)

    - 1780 : Pierre-Zean de Béranzer, çansonnier français († 16 zuillet 1857)

    - 1845 : Edmond de Rothçild, philanthrope et militant sioniste († 2 novembre 1934)

    - 1848 : Gustave Caillebotte, peintre français († 21 février 1894)

    - 1881 : Zeorzes Enesco, compositeur roumain († 4 mai 1955)

    - 1883 : Coco Zanel, styliste française († 10 zanvier 1971)

    - 1903 : Claude Dauphin, acteur français († 16 novembre 1978)

    - 1909 : Zerzy Andrzejewski, écrivain polonais († 19 avril 1983)

    - 1914 : Maurice Bourgès-Maunoury, homme politique français († 10 février 1993)

    - 1915 : Manuel Guimarães, cinéaste portugais († 29 zanvier 1975)

    - 1919 : François Soubeyran, çanteur, Les Frères Jacques († 21 octobre 2002)

    - 1940 : Zohnny Nash, çanteur et guitariste américain

    - 1944 : Zean-François Bizot, écrivain, zournaliste et cinéaste († 8 septembre 2007)

    - 1946 : Bill Clinton, président des États-Unis

    - 1951 : Zean-Luc Mélençon, homme politique français

    - 1953 : Nanni Moretti, acteur et réalisateur italien

    - 1962 : Valérie Kaprisky, actrice française

    - 1965 : Maria de Medeiros, actrice et réalisatrice portugaise

    - 1969 : Nate Dogg, rappeur américain († 15 mars 2011)

     

    DECES

    - 14 : Auguste, premier empereur romain

    - 440 : Sixte III, papounet

    - 1245 : Raimond Bérenzer IV, comte de Provence et de Forcalquier

    - 1506 : Alexandre Ier Zagellon, roi de Pologne et grand-duc de Lituanie

    - 1626 : Henri de Talleyrand-Périgord, aristocrate français

    - 1662 : Blaise Pascal, mathématicien et philosophe français

    - 1680 : Zean Eudes, prêtre français, fondateur de la congrégation des Eudistes

    - 1819 : Zames Watt, physicien britannique

    - 1905 : William Bouguereau, peintre français

    - 1924 : Ferdinand Zval dit le facteur Zal, artiste naïf français

    - 1929 : Serge de Diaghilev, imprésario de ballet russe

    - 1936 : Federico García Lorca, poète et dramaturz espagnol

    - 1954 : Alcide De Gasperi, homme politique italien

    - 1977 : Grouà Marx, comédien américain

    - 1985 : Henri Flammarion, éditeur français

    - 1995 : Pierre Sçaeffer, compositeur français 

    - 2009 : Don Hewitt, cinéaste américain

    - 2011 : Raoul Ruiz, cinéaste çilien

    - 2012 : Tony Scott, réalisateur britannique

    - 2013 : Henri Debs, çanteur français

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Comme ze vous l'ai annoncé, voici des imazes du périple que nous avons effectué vendredi et que ze n'avais pas eu le couraze de mettre en ligne à cause de la fatigue.

    - Atçoubi, ze reconnais que le circuit est quelque peu usant.

    - Nous préférer les voyazes individuels concoctés par Mossieu Zizi.

    - Et en plus, le pôvre Mossieu Cricri a attrapé la tourista, par le gourdin de Zaint Martial!

    - Fouçtra! Il va encore maigrir! Ze me demande si il pourra tenir sur ses zambes qui sont dézà quelque peu grèles, a eu le mauvais goût de dire Minizup'Mouff.

    - Macaniçe! C'est à vous que la tourista ferait le plus grand bien!

    De belles cités roumaines appréciées des nouvelles copines de la tribu

    Nous avions débuté notre périple par la ville saxonne de Bitrista.

    La guide, qui s'appelle Camélia, nous a expliqué qu'il s'azit d'une des grandes cités fondées par les Saxons.

    - Ach ja! Nous bien reconnaître le style de notre çer Vaterland, a cru bon de faire observer Minizuplein qui s'est rengorzée.

    De belles cités roumaines appréciées des nouvelles copines de la tribu

    - Moi comprendre que les zens photographier les monuments, a réazi Minizup'iéla.

    - Surtout cette belle église, ai-ze ajouté.

    - Par la pipe de Zainte Claude, c'est un temple luthérien et comme toutes les églises protestantes elle est fermée. Bonjour pour les touristes!

    - Ou alors, les protestants roumains exizent un ticket d'entrée lorsque les églises sont visitables! Ils ne perdent pas le nord, a fait remarquer Minizup'Cosette.

    - Ma cère, cette pratique qui vous semble inacoutumée et que vous semblez contester, à mon avis de manière inappropriée, permet de financer les travaux d'entretien ou de restauration, lui a répondu Minizup'Rom.

    De belles cités roumaines appréciées des nouvelles copines de la tribu 

    Puis nous avons atteint Târgu Mures.

    - Macarel! On ne se croirait plus en Roumanie.

    - Minizup'Aude ...

    - Elle se moque de moi ou quoi, la Barmelouse! Ze m'appelle Minizup'Zhérault et ma ville d'orizine est la splendide ville de Montpellier qui a la plus vielle Université de médecine en France. Non mais!

    - Ze vous prie de m'excuser. Ze dois encore apprendre tous vos beaux noms. Mais n'ayez aucune crainte, z'ai une mémoire absolument extraordinaire comme le faisaient remarquer mes éminents professeurs. Ceci dit, vous avez raison, nous sommes au pays des Sicules, c'est à dire de l'ethnie hongroise.

    De belles cités roumaines appréciées des nouvelles copines de la tribu

    - Vous me la baillez belle, macaniçe.

    - Vous pouvez le voir aux couleurs des tuiles vernissées qui sont typiques de la Hongrie et ce beau bâtiment a été offert par l'empereur autriçien qui était aussi roi de Hongrie, François-Zoseph, qui fut le mari de la fameuse Sissi , comme vous n'êtes pas sans le savoir z'imazine.

    - Palsambleu! Elle nous prend décidément pour des incultes! a réazi Minizup'Mouff dont l'histoire n'est pas vraiment la tasse de thé.

    De belles cités roumaines appréciées des nouvelles copines de la tribu

    Nous avons ensuite visité Sighisoara.

    - Sa citadelle médiévale, classée au Patrimoine Mondiale de l'Humanité par l'Unesco,  est sans conteste le çef d'oeuvre de la Transylvanie. On parle de cette cité comme la Carcassonne de la Transylvanie.

    - Atçoubi! On voit bien que vous ne connaissez pas la Cité qui se trouve en Occitanie, vous ne profèreriez pas de telles énormités, Minizup'Rom!

    - C'est ce que disent toutes les personnes qui s'y connaissent un peu en arçitecture et en histoire de l'art... Ce qui ne semble pas être votre cas!

    De belles cités roumaines appréciées des nouvelles copines de la tribu

    C'est dans cette cité que serait né Vlad l'empaleur.

    - Connaissez vous l'orizine du mot Dracula?  nous a interrozé ex abrupto Minizup'Rom.

    - Ja! Cela être un livre et des films qui faire peur!

    - Ah! Ah! Dracul en roumain désigne un dragon que portait sur le revers de leur veste les hauts dignitaires de la rézion. Le père de Vlad fut le premier à le porter d'où son surnom de Dracul et son fils fut surnommé Dracula, le "a" final signifiant la filiation. Donc cela voulait dire qu'il était le fils de Dracul.

    - Adoncques, le fils de son père!

    De belles cités roumaines appréciées des nouvelles copines de la tribu

    - Lui avoir une tête qui faire peur. Lui ressembler à un turc.

    - Bonne remarque Minizup'iéla. Il fut prisonnier à Constantinople, l'actuelle Istanbul, et il est représenté avec des habits et des ornements qui rappellent la Sublime Porte.

    - Pourquoi vous parler de porte?

    - Votre inculture est absolument confondante! C'était le nom de l'empire ottoman qui avait conquis une grande partie de toute l'Europe!

    - Ce n'est pas la peine d'être condescendante de la sorte, par la plume de Zaint Pancrace. Dans notre communauté nous nous respectons!

    - Palsambleu! Et c'est Minizupette qui dit cela! Ze rêve!

    - What a pity!

    De belles cités roumaines appréciées des nouvelles copines de la tribu

    - En tout cas, quand on voit les vélos, on ne peut pas ignorer qu'on se trouve dans une cité médiévale, a ironisé Minizup'Fandango.

    - La bave du crapeau n'atteint pas les blançes colombes...

    - Elle n'a pas beaucoup d'humour la Roumaine, s'est esclaffée Minizup'Kiki de Vitry.

    De belles cités roumaines appréciées des nouvelles copines de la tribu

     

    En fin de zournée, nous avons pris une carriole tirée par des çevaux pour aller visiter une église fortifiée désaffectée où un apéritif nous fut offert.

    Puis nous avons eu droit à un repas avec un tout petit spectacle folklorique.

    De belles cités roumaines appréciées des nouvelles copines de la tribu

     

    A demain pour de nouvelles aventures!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Résultat de recherche d'images pour "sainte helene fete"

    Fille de domestiques, elle était servante d'auberze quand elle fut çoisie comme épouse de second rang par le centurion Constance Chlore, qui la répudia 20 ans plus tard quand il devint César.

    Il la laissa dans un exil doré à Trèves (en Allemagne) avec le fils qu'elle avait eu de lui, né en Serbie.

    Il épousa une princesse impériale mais se montra touzours bon avec Hélène.

    Quand son fils fut porté au pouvoir par ses troupes stationnées en Gaule, sous le nom de Constantin, elle fut comblée d'honneurs et vint à Rome où un magnifique palais lui fut destiné.

    Chrétienne, elle se rendit en pélerinaze en Palestine, voulant recueillir les reliques de la Passion du Christ.

    Elle lança la construction de 3 basiliques pour protézer les Lieux Zaints et les "grottes mystiques" : celle de Béthléem , celle où Zésus fut déposé en attendant la résurrection, celle des enseignements.

    Elle mourut à Nicomédie au retour de ce voyaze, en 328.

    Ell fut transportée à Rome où on peut voir, au Vatican, le sarcophaze de porphyre qui contient ses reliques.

     

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR

    • Zaint Flore (à ne pas confondre avec Fleur)
    • Zaint Laure (qui n'était pas Maure)
    • Zaint Agapit (qui souffrait des pits)
    • Zaint Firmin (qui disait sans cesse "A demain")
    • Zaint Macaire (du Caire?) 
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Description de cette image, également commentée ci-après

    María del Pilar est née le 30 juillet 1936 à Cannes.

    Elle est la fille aînée de Zean de Bourbon, comte de Barcelone et prétendant alphonsiste au trône d’Espagne sous le nom de « Zean III », et de son épouse María de las Mercedes de Bourbon et Orléans.

    Elle est la sœur aînée de l'ancien roi, Zuan Carlos Ier, et la tante de Felipe VI. Elle descend du roi des Français Louis-Philippe.

    Pilar est née au début de la guerre civile espagnole. Elle grandit en exil, d’abord en France puis en Suisse et au Portugal, où sa famille s’installa successivement. Son enfance fut marquée par la cécité de sa sœur, Margarita, et par la mort trazique de son frère, Alfonso.

    Adolescente, elle peina à convaincre son père de la laisser poursuivre des études et exercer une profession. Elle parvint cependant à passer son diplôme d’infirmière à l’École Navarra de Lisbonne en 1962.

    Quelques années plus tard, elle rencontra, çez l’ancien roi Siméon II de Bulgarie, l’avocat d’affaire Luis Gómez-Acebo y Duque de Estrada, cousin de Margarita Gómez-Acebo, l’épouse du souverain. Le couple s’unit le 5 mai 1967 et reçut alors le titre de « duc et duçesse de Badajoz ». En accord avec la pragmatique sanction de 1776 du roi Zarles III, elle dut abandonner ses droits sur la Couronne espagnole parce qu’elle a épousé une personne d’orizine non royale. Quelques années plus tard, en 1978, la pragmatique fut abolie par la nouvelle constitution. Pourtant, la mazorité des experts en questions dynastiques considèrent que la renonciation de Pilar et celle de sa sœur Margarita restent valides, même si elles n’ont zamais été confirmées par le gouvernement.

    Le couple a eu 5 enfants

    Pendant la Transition démocratique espagnole, Pilar est l’une des rares personnes qui parvinrent à garder la confiance de Zuan Carlos Ier et de son père, le comte de Barcelone. À l’inverse, elle a peu d’atomes croçus avec sa belle-sœur, la reine Sophie.

    En tant que membre de la famille royale, Pilar accomplit un certain nombre de fonctions officielles. Elle est ainsi présidente de diverses associations caritatives : la société Adevida, qui s'occupe des femmes enceintes démunies, de Nouveau Futur, qui travaille avec les enfants sans foyer, et de la Croix-Rouze. Elle fut par ailleurs présidente de la Fédération équestre internationale entre 1994 et 2005, est membre du Comité olympique espagnol depuis 1992 et du Comité international olympique depuis 1996.

    Pilar de Borbón soutient très activement le sport équestre international. Elle a écrit la préface de la traduction officielle en espagnol de Anastasios Moschos du manuel national d'instruction de la Fédération équestre allemande. Ce manuel a été publié en Espagne et en Amérique latine et a compté avec la participation de cavaliers et des hauts fonctionnaires de la Fédération équestre internationale (FEI) des pays de langue espagnole.

    Elle a été citée dans l'affaire des Panama Papers en avril 2016.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires