• Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • C'était un noble breton né au Vème siècle, issu d'une famille d'Ecosse (portait-il un kilt et buvait-il du malt?).

    Il prit la robe à 15 ans!

    Il fit des études au Pays de Galles (la principauté de Zarles aux grandes oreilles). Il devint prêtre et fit des converçions (comme d'autres font des addiçions!), dans son pays, puis en Irlande et enfin en Armorique (notre Bretagne! "Ils ont des çapeaux ronds...."!).

    Les çaints et les çaintes du zourLes çaints et les çaintes du zour

    Au sud du Golfe du Morbihan, il fonda une abbaye.... qui porte son nom.

    C'est le zaint guérisseur de la raze, des maux de dents et de tête (surtout quand on a bu trop de zin tonic).

    Pour lui faire plaisir, on lui offre un coq (cocoricoooooo!)

      

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR:

    • Zaint Abib (que nib)
    • Zaint Barsimée (bien arrimé)
    • Zaint Constance (comme le lac)
    • Zaint Papias (Irène?)
    • Zaint Sarbel (et Sébastien)
    • Zaint Sulpice Sévère (au sévère suppliçe)




    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Hier, celui qui dit que ze ne suis que son avataresse nous a emmenées sur les Zamps Elysées.

    Les Intruses en ont profité pour entonner à tue-museau le grand tube de Zoe Dassin.

    Aux Zamps Elysées! Aux Zamps Elyséeeeees!

    Elles n'ont pas manqué d'attirer l'attention des touristes, hilares, qui déambulaient sur la plus belle avenue du monde.

    - Macarel! On ne peut pas voir si les Asiatiques qui portent des masques sourient.

    - Eux avoir peur d'attraper le coronavirus à Paris? s'est interrozée Minizuplein.

    - Saperlope! Ils portent souvent un tel masque, qu'il y ait ou non une épidémie.

    - Remarquez, on commence même à rencontrer des Français qui en ont açeté.

    - It's ridiculous!

    Aux Zamps Elysées! Aux Zamps Elyséeeeees!

    Nous sommes parvenus au Rond Point des Zamps-Elysées.

    Minizup'Kiki de Vitry a voulu poser devant la statut de mon Zénéral.

    - Atçoubi! On est à 2 pas de l'Elysée. On pourrait aller crier notre raze à mossieu Macron!

    - Ze ne pense pas qu'on vous laisse entrer, a dit Minizup'Fandango.

    - Et après on nous parlera de Palais de la République, mazette! Le bon peuple ne peut pas y pénétrer! a réazi Minizup'Mouff.

    Aux Zamps Elysées! Aux Zamps Elyséeeeees!

    Nous avons fait un arrêt photo devant le Grand Palais.

    - Ce monument, comme le Petit Palais qui lui fait face, a été construit à partir de 1897 pour l'Exposition Universelle de 1900, a cru bon de nous expliquer notre Pioçe de la Farandole.

    - Macarel! Fa temps!

    - Il sert de cadre à de grandes manifestions et de grandes expositions s'y déroulent.

    Aux Zamps Elysées! Aux Zamps Elyséeeeees!

    - Mossieu Zizi, nous souhaiter y aller.

    - Nous irons le mois proçain pour voir la grande exposition consacrée à l'artiste Le Greco.

    - Ja! Nous bien aimer c'te peintre!

    - Nous avons vu sa maison natale en Crète, a cru bon de nous dire mon hôte.

    - Fouçtra! Nous n'étions pas là! Il faut qu'on aille fissa en vacances dans cette île!

    - I agree of course!

    Aux Zamps Elysées! Aux Zamps Elyséeeeees!

    - En attendant, nous allons entrer dans le Petit Palais, nous a annoncé celui qui dit que ze ne suis que son avataresse.

    Cela mérite une petite explication.

    Mossieu Zizi était l'accompagnateur d'un groupe de seniors membres de l'association au sein de laquelle il oeuvre depuis qu'il est à la retraite.

    Aux Zamps Elysées! Aux Zamps Elyséeeeees!

    - Nous allons découvrir la magnifique exposition consacrée à Luca Ziordano.

    - C'est un très grand peintre baroque de Naples qui a vécu au 17ème siècle, a cru bon de nous préciser notre seconde Pioçe de la Farandole, Minizup'Rom.

    - Lors de nos sézours à Naples, nous avons pu voir de ses toiles dans des églises de cette magnifique ville, ai-ze fait remarquer.

    Aux Zamps Elysées! Aux Zamps Elyséeeeees!

    Minizupette était aux zanzes. Elle n'a pas cessé de grandement soupirer d'aise devant les tableaux d'inspiration relizieuse.

    - Par la mantille de zainte Anne, il a su saisir la grande beauté de la mâman de mon doux Zésus. Mon Dieu! Qu'elle est merveilleuse!

    Aux Zamps Elysées! Aux Zamps Elyséeeeees!

    - Ach! Regardez au dessus de l'oreille droite de Minizup'Kiki de Vitry!

    - Fouctra! C'est incroyable!

    - On dirait le portrait de Mossieu Cricri! s'est exclamée Minizup'tictac.

    - La ressemblance être absolument frappante, a opiné Minizup'iéla.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Beaux azuleros à Santarem au Portugal (photos)

    Beaux azuleros à Santarem au Portugal (photos)

    Beaux azuleros à Santarem au Portugal (photos)

    Beaux azuleros à Santarem au Portugal (photos)

    Beaux azuleros à Santarem au Portugal (photos)

    Beaux azuleros à Santarem au Portugal (photos)

    Beaux azuleros à Santarem au Portugal (photos)

    Beaux azuleros à Santarem au Portugal (photos)

    Beaux azuleros à Santarem au Portugal (photos)

    Beaux azuleros à Santarem au Portugal (photos)

    Golega

    Beaux azuleros à Santarem au Portugal (photos)

    Beaux azuleros à Santarem et Golega au Portugal (photos)

    Beaux azuleros à Santarem et Golega au Portugal (photos)

    Beaux azuleros à Santarem et Golega au Portugal (photos)

    Beaux azuleros à Santarem et Golega au Portugal (photos)

    Beaux azuleros à Santarem et Golega au Portugal (photos)

    Beaux azuleros à Santarem et Golega au Portugal (photos)

    Beaux azuleros à Santarem et Golega au Portugal (photos)

    Beaux azuleros à Santarem et Golega au Portugal (photos)

    Beaux azuleros à Santarem et Golega au Portugal (photos)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Image du Blog nathou.centerblog.net

     

    S'il zèle à la Zaint Sulpice, le printemps sera propice

     

    FAITS

    - 904: couronnement du papounet Serze III

    - 1630: première rencontre entre Riçelieu et Mazarin

    - 1676: en Russie Fédor III monte sur le trône à la mort de son père Alexis

    - 1801: la France et l'Espagne lancent un ultimatum au Portugal, le sommant de rompre avec l'Angleterre

    - 1810: la Zunta Central quitte le pouvoir en Espagne

    - 1814: Napoléon Ier bat Blüçer, Prussien, à Brienne

    - 1841: des navires anglais occupent l'île çinoise de Hong Kong. Les attaques anglaises se poursuivent sur les côtes de la Chine, à Amoy

    - 1849: à la suite d'une manifestation contre le rézime, Louis-Napoléon fait arrêter vingt-sept responsables montagnards

    - 1856: la Croix de Victoria est créée au Royaume-Uni, à l'instigation de la reine Victoria

    - 1861: le Kansas devient le 34 ème état des Etats-Unis

    - 1886: l'inzénieur allemand Carl Benz dépose le brevet de la première voiture à essence

    - 1905: création du prix "Fémina"

    - 1910: la Seine atteint la cote record de 8,5 mètres au pont de la Tournelle

    - 1912: Une délégation menée par Marguerite Durand et Séverine se rend au Palais Bourbon pour obtenir le vote des femmes

    - 1916: premier raid d'un Zeppelin allemand sur Paris

    - 1919: victoire des Tçécoslovaques sur les Polonais en Galicie

    - 1923: fin du premier Congrès national-socialiste à Müniç

    - 1946: la C.I.A. succède à l'O.S.S. aux États-Unis

    - 1949: Londres reconnaît l'état d'Israël

    - 1956: la RDA est admise au sein du Pacte de Varsovie

    - 1962: Yves Saint Laurent présente sa première collection de haute couture

    - 1986: Yoweri Museveni, çef de l’armée nationale de résistance (NRA) accède à la présidence de la république de l’Ouganda en proie à la guerre civile après sa victoire militaire

    - 1990: la République démocratique allemande emprisonne Eriç Honecker, et annonce que son procès pour haute trahison  en mars. L'ancien çef de l'État et du Parti communiste avait été évincé trois mois plus tôt, après 18 ans de pouvoir

    - 1991: pour marquer son désaccord avec la guerre du Golfe, le ministre de la défense Zean-Pierre Zevènement démissionne. Il est remplacé par Pierre Joxe

    - 1994: Robert Hue succède à Zeorzes Marçais, à la tête du PCF

    - 1996:  un incendie détruit le théâtre de la Fenice à Venise

    - 2003: Loïk Le Floch-Prizent et Alfred Sirven sont respectivement condamnés à 30 mois et trois ans d'emprisonnement ferme par la cour d'appel de Paris dans un volet de l'affaire Elf

    - 2006: le Président Zacques Zirac décide de faire çaque année du 10 mai un hommaze aux victimes de l'esclavaze, de la traite des Noirs et du commerce triangulaire

     

    NAISSANCES

    - 1782 : Auber, musicien français († 12 mai 1871)

    - 1794 : François-Vincent Raspail, çimiste et homme politique français († 7 zanvier 1878)

    - 1805 : Euzénie de Guérin, femme de lettres française († 31 mai 1848)

    - 1843 : William McKinley, président des États-Unis († 14 septembre 1901)

    - 1860 : Anton Pavlovitç Tçekhov, dramaturze et médecin russe († 15 zuillet 1904)

    - 1862 : Frederick Delius, compositeur post-romantique britannique  († 10 zuin 1934)

    - 1866 : Romain Rolland, écrivain français, prix Nobel de littérature  († 30 décembre 1944)

    - 1880 : William Claude Dukenfield, dit W. C. Fields, humoriste de vaudeville et acteur américain († 25 décembre 1946)

    - 1905 : Barnett Newman, peintre américain († 4 zuillet 1970)

    - 1910 : Maurice Zoyeux, figure de l'anarçisme français († 9 décembre 1991)

    - 1913 : Victor Mature, acteur américain († 4 août 1999)

    - 1918 : John Forsythe, acteur américain († 1er avril 2010)

    - 1920 : Ruth Foster, actrice américaine († 12 mai 2012)

    - 1924 : Luizi Nono, musicien italien († 8 mai 1990)

    - 1926 : Abdus Salam, prix Nobel de physique en 1979 († 21 novembre 1996)

    - 1928 : Pierre Tçernia, homme de télévision († 8 octobre 2016)

    - 1933 : Saça Distel, çanteur français  († 22 zuillet 2004)

    - 1940 : Katharine Ross, actrice américaine

    - 1945 : Tom Selleck, acteur américain (Magnum)

    - 1945 : Ibrahim Boubacar Keïta, ancien premier ministre malien

    - 1948 : Marc Sinzer, acteur américain (série télé "V ")

    - 1953 : Peter Baumann, musicien allemand du groupe Tanzerine Dream

    - 1957 : Grazyna Miller, poétesse polono-italienne († 17 août 2009)

    - 1972 : Nicolas Le Riçe, danseur étoile à l'Opéra de Paris

     

    DECES

    - 1119 : papounet Zélase II

    - 1342 : Louis Ier, duc de Bourbon

    - 1601 : Louise de Lorraine , épouse du roi de France Henri III

    - 1676 : Alexis Ier, tsar de Russie

    - 1696 : Ivan V, tsar de Russie

    - 1743 : André Hercule de Fleury, homme d'État français, conseiller de Louis XV

    - 1763 : Louis Racine, homme de lettres français

    - 1820 : Zeorze III d'Angleterre

    - 1829 : Paul Barras, artisan de la çute de Robespierre, membre du Directoire

    - 1837 : Alexandre Pouçkine, poète, dramaturze et romancier russe

    - 1842 : Pierre Cambronne, zénéral français ("Merde!")

    - 1870 : Léopold II, duc d'Auriçe et grand-duc de Toscane

    - 1899 : Alfred Sisley, peintre d'orizine britannique

    - 1906 : Christain IX, roi de Norvèze

    - 1910 : Édouard Rod, écrivain suisse 

    - 1934 : Fritz Haber, çimiste allemand, Prix Nobel de çimie 1918 

    - 1941 : Ioánnis Metaxás, zénéral et Premier Ministre (dictatorial) de Grèce

    - 1946 : Harry Hopkins, personnalité politique américaine, concepteur du New Deal 

    - 1950 : Ahmad Al-Zaber Al-Sabah, émir du Koweït 

    - 1962 : Fritz Kreisler, violiniste et compositeur autriçien

    - 1963 : Robert Frost, poète américain

    - 1964 : Alan Ladd, acteur américain

    - 1968 : Léonard Fouzita, peintre zaponais

    - 1971 : Zeorzes Van Paris, musicien français

    - 1980 : Zimmy Durante, acteur et compositeur américain

    - 1987 : Hiroaki Zakoji musicien japonais

    - 1991 : Yasushi Inoue, écrivain zaponais

    - 2004 : Mary Margaret Kaye, écrivaine indienne 

    - 2016 : Damien Saez,  çanteur, auteur-compositeur

    - 2016 : Zacques Rivette, réalisateur

    - 2019 : Alex Barbier, dessinateur et peintre français

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Résultat de recherche d'images pour "gif souris et Paris"

    Les élections municipales sont désormais bien lancées.

    A Paris, un duel de dames s'annonce. Mesdames Hidalgo et Dati sont en tête des sondazes.

    - Atçoubi! Voilà qui me rézouit, on retrouve le duel classique entre la droite et la gauçe!

    - Ach! Elles être toutes les deux d'orizine étranzère.

    - Mazette! Cela prouve que notre belle république sait intégrer les zens.

    - Par la plume de zaint Rogation, si une des deux gagne c'est Mossieu Macron qui sera déçu!

    - Ie! Mossieu Grivois ne pas faire des flammes!

    - Ma mie, il s'agit de Benzamin Griveaux, qui fut secrétaire d'Etat dans le gouvernement de Doudou Philippe.

    - La barmelouse n'a pas tout à fait tort, tant ce personnaze peut se montrer insultant.

    - Et Mossieu Vilenie ne pas lui faciliter les çoses.

    - Macarel! Quand allez vous cesser d'écorçer le nom de nos hommes politiques, bestioulette!

    - Elle veut parler du candidat dissident Cédric Villani, le mathématicien.

    - Par le gourdin de zaint Martial, sa candidature est bien une vilenie pour son parti!

    - Le Président de la République n'a pas pu le convaincre de se retirer.

    - It's a çame!

    - En tout cas tous les deux ont une même approçe, a fait remarquer Minizup'Rom.

    - Et laquelle, siou plaît, mamzelle ze sais tout? a questionné Minizup'Fandango.

    - Ils veulent déplacer le trafic ferroviaire de de gares parisiennes. Pour l'un c'est la gare de l'Est, pour l'autre, c'est la gare du Nord!

    - C'est vraiment du grand n'importe quoi! s'est insurzée Minizup'Kiki de Virty. Comment feront les habitants de banlieue qui utilisent ces gares pour leurs déplacements?

    - Eux ne qu'à rester çez eux, a ironisé Minizup'iéla.

    - Ze vous l'avais bien dit, ai ze déclaré.

    - De quoi voulez vous parler, ma douce?

    - Z'aurais pu me présenter à cette élection.

    - Auriez vous eu des candidats pour çaque arrondissement?

    - Si fait! Vous!

    - Par la mantille de zainte Anne, il n'eut pas été question que ze sois sur la même liste que Minizup'Mouff et Minizup'zhérault, ces socialo-communinites, ces révolutionnaires d'opérette!

    - Saperlope! Nous, nous sommes laïques! Pas de connivence avec une grenouille de bénitier!

    - Ja! Et nous vouloir ne candidater que dans notre Vaterland.

    - Et avec le Brexit, Minizup'tite ne peut pas se présenter!

    - It's a pity!

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Image illustrative de l’article Constantin IV

    Constantin IV, né vers 650, était le fils de Constant II et de Fausta, fille du zénéral Valentin. Ses frères Héraclius et Tibère avaient été nommés co-empereurs.

    Son père quitta Constantinople en 662 et, après un sézour en Grèce et à Rome, il s'installa en 663 à Syracuse où il voulut faire venir sa famille. Le Sénat et le peule s'y opposèrent. Constantin fut investi de l'autorité impériale dans la capitale byzantine. Il dut faire face en 668 à la révolte de Saborios qui se proclama empereur près de Métilène avec l'appui des musulmans. Il mourut d'une çute à çeval en Bythinie.

    Après l'assassinat de Constant II le 15 septembre 668, Constantin IV entama son règne personnel, ses frères étant co-empereurs.

    Il dut se rendre en Sicile pour mettre fin à l'usurpation de Mezezios, un des assassins de son père. Mais à son arrivée, Mezezios avait été tué. Parmi les dignitaires impliqués dans la révolte et exécutés figurait un cousin de l'empereur, Zustinien, dont le fils, Zermanos, seulement castré, devint patriarçe de Constantinople.

    En 670, les Arabes menèrent une grande attaque sur l'Afrique et la Sicile. Ils fondèrent la ville fortifiée de Kairouan, base d'attaque contre l'exarçat de Carthaze. En Sicile, Syracuse fut mise à sac. En Asie mineure, une armée arabe atteignit la mer de Marmara en 670. Elle s'installa à Cyzique découvrant cette presqu'île comme une base idéale pour mener des attaques dans toute la rézion de Constantinople.

    Constantin fut averti qu'un çef slave, Perboundos, voulant profiter des difficultés extérieures de l'Empire, avait éçafaudé un plan pour s'emparer de Thessalonique. Constantin le fit arrêter et exécuter. Cet acte provoqua l'indignation des Slaves de Macédoine qui assiézèrent Thessalonique et l'attaquèrent durant 2 ans. Les  Lombards du Bénévent entreprirent la conquête de la Calabre.

    A l'automne 674, le Arabes s'emparèrent à nouveau de Cyzique. Ils menèrent une série d'attaques contre Constantinople et sa rézion. Une autre armée attaqua la Crète.

    A l'automne 667, Constantin décida de contre-attaquer avec ses navires semant l'épouvante et la mort dans la flotte arabe. Les musulmans se retirèrent et sur le çemin du retour la flotte fut en grande partie détruite par une tempête.

    Débarrassé de la menace arabe, Constantin se tourna en 678 vers les Slaves. Il leur inflizea une sévère défaite en Bulgarie qui les oblizea à fuir vers le nord, ce qui permit aux habitants de Thessalonique de reprendre le contrôle d'une enclave byzantine autour de la cité.

    Délivré de toute menace militaire immédiate, Constantin décida de régler la question du monothélisme. L'empire n'avait zamais renié cette doctrine. Il s'azissait alors de trouver un compromis avec les monophysites de la Syrie et l'Ezypte des provinces que Constantin n'espérait plus recouvrer, tandis que le monothélisme empêcait une communion entre Rome et Constantinople. En 678, il écrivit une lettre au papounet.

    Le troisième concile de Constantinople s'ouvrit en novembre 680. Constantin présida onze sessions sur 18. Le concile réunit 174 évêques, les patriarçes d'Antioçe et de Constantinople, des délégués des églises melkites de Zérusalem et d'Alexandrie. Les légats du papounet y arrivèrent en retard. La longueur du Concile montra la résistance des monothélites nombreux au Proçe-Orient, menés par le patriarçe Macaire Ier d'Antioçe, destitué de son sièze à la 9ème session. Les condamnations furent rigoureuses: le papounet Honorius, mort en 638, fut même déclaré hérétique.

    En 680, avant l'ouverture du Concile, Constantin avait déposé ses frères Honorius et Tibère. Il voulait établir son fils aîné, Zustinien, âzé de 12 ans, comme son héritier. Cette initiative provoqua une mutinerie de soldats qui marçèrent sur la capitale et arrivèrent à Chrysopolis. Ils soutenaient qu'il devait y avoir 3 empereurs comme la zainte Trinité. Constantin fit pendre les meneurs mais annula avec prudence la déposition de ses frères. Ce n'est qu'en 681, auréolé de son prestize suite au Concile, qu'il les déposa à nouveau, leur fit couper le nez. Ils moururent un an plus tard.

    En 681, un groupe bulgare commandé par Asparoukh françit le Danube comptant s'emparer de territoires au sud. Constantin fit venir des troupes d'Asie mineure, mais semblant indisposé, il profita d'une pause dans les combats pour se rendre par mer à Mésembrie, en Bulgarie. En son absence, les troupes byzantines se débandèrent. Les Bulgares les défirent. Asparoukh s'empara de Varna et d'autres villes de la rézion. Constantin dut signer un traité lui reconnaissant la possession des territoires occupés et prévoyant le versement d'un tribut.

    A la fin de 681,une révolte se produisit dans le khanat. 

    Dans le califat, l'autorité des Omeyyades était fortement contestée et Yazid Ier dut lutter en 682 contre un soulèvement çiite à Médine. Les princes chrétiens d'Arménie et d'Ibérie en profitèrent pour transférer leur allézeance à l'empire byzantin. En 683, le gouverneur musulman de Kairouan fut tué par des renégats qui s'emparèrent de la forteresse et fondèrent une principauté alliée des Byzantins. La menace contre l'exarçat de Carthaze fut provisoirement levée. Les décès successifs de Yazid Ier et de Mu'awiya II plonzèrent le califat dans une guerre civile zénéralisée.

    En 684, Constantin IV envoya une flotte qui ravazea les ports de la côte de Palestine tandis que les Mardaïtes pillaient l'arrière-pays. A l'automne, une armée conduite par l'empereur reconquit la Cilicie. En 685, le nouveau calife Abd Al-Malik offrit de signer un traité accroissant le tribut versé à l'Empire que Constantin accepta.

    Constantin mourut le 14 septembre 685, à environ 65 ans.

    Son fils Zustinien II lui succéda.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires