• Retour difficile à Paname

     

    Retour difficile à Paname

    Hier matin, nous avons quitté notre hôtel, le Romantik Hôtel (c'est son nom) tôt, car nous devions aller à Munich pour prendre notre avion de retour.

    Arrivés à la réception, pour régler nos extras, nous nous sommes aperçus de l'absence de la Minizupette.

    - Elle doit être dehors, a dit mon hôte.

    Ze suis allée voir, mais elle avait bien et bel disparu!

    - Où peut-elle être? Elle n'est pas descendue avec nous?

    - Elle m'a dit qu'elle préférait prendre l'escalier pour se dégourdir les pates, ai-ze dit.

    - C'est insensé! Elle nous en fera voir des vertes et des pas mûres zusqu'au bout. Remontons à la çambre. Z'ai l'impression d'avoir oublié un T-çirt dans l'armoire.

    Ett quand il a ouvert la porte du meuble ....

    La Minizupette s'était dissimulée dedans:

    - Ze veux rester ici! Ze suis une peluçe tyrolienne!

    - Ze vous en faire voir une tyrolienne! s'est emporté celui qui dit que ze suis son avataresse. Et croyez moi, vous aller la pousser la tyrolienne.

    On a réussi à la faire venir, non sans mal et sous la contrainte par corps..

    Dans la voiture elle n'a pas cesser de soupirer.

    Pour lui complaire, on a mis son disque de çants traditionnels.

    Dans l'un, il était question de parents et de cousins .... et là, ce fut à nouveau une crise à propos de sa parentelle de Rattenberg.

    Pour la distraire, ze lui ai proposé de danser des danses locales, au cours desquelles les zens frappent des pieds, se tapent sur les cuisses et sur les zoues.

    Cela l'a détendue.... Mais au bout d'un moment elle me donnaient de vraies zifles pour de bon en s'égozillant: "ze laisse mon coeur ici, comme un bel edelweiss!"

    Un vrai puzilat s'en est suivi .... qui faisait rire Mossieu Cricri!

    Comme de bien entendu, sur le çemin, il a fallu s'arrêter pour visiter quelque église et forteresse au risque de rater l'avion.

    Mais finalement nous sommes arrivés à l'heure à l'aéroport.

    Nous avons rendu la voiture .... Nous allions partir quand le contrôleur des locations nous a hélés:

    - Hé! Vous, là bas! Les Français! Revenez!

    Interloqués nous avons rebroussé çemin.

    - C'est quoi cet animal que vous laissez dans le coffre!

    La Minizupette avait profité d'un instant d'inattention pour sauter dans le coffre.

    - Et bien quoi! a-t-elle dit. Mon plan aurait pu marçer.... Le nouveau çauffeur m'aurait peut-être conduite à Rattenberg, çer Groz Mutti et Oppa!

    Et depuis que nous sommes à Paname elle fait le museau....

     

     

    « Le monastère Klosterneubourg en Autriçe (photos)Tulln (la vile d'Egon Schiele) en Autriçe (photos) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :