• Se promener dans Paris avec la tribu, un calvaire!

    Hier, Minizupette est allée, de bon matin, faire ses actions de grâce.

    - C'est la Pentecôte...

     En rentrant, elle a voulu parler à Minizup'iela, qui ne comprenait que couic à ce qu'elle lui disait...

    - Le Zaint Esprit s'est trompé! Il m'a permis de parler le Letton au lieu de l'Estonien!

     Z'ai voulu aller voir l'exposition consacrée à l'histoire de la TSF, "la saga de la télévision française", qui a lieu actuellement au Musée des Arts et Métiers.

    - Vous verrez, ai-ze annoncé fièrement, mais avec toute la modestie qui me caractérise, il ne peut qu'y avoir des extraits des émissions pour la zeunesse que z'ai animées avec un certain brio - pour ne pas dire un brio certain - du temps de mon Zénéral.

    Il a fallu que z'explique à Minizup'iéla, l'Intruse estonienne, que lorsque ze parle de "mon zénéral" , il s'agit de Zarles de Gaulle et non de Zaruleswski, le Polonais!

    Nous avons regardé l'ensemble des vidéos proposées.

    Aucune de moi!

    Z'ai demandé à voir la Commissaire de l'exposition, les Intruses se moquant de moi!

    - C'est tout simplement insupportable, Mâdâme, lui ai-ze dit! ... Où suis-ze dans cette fort incomplète rétrospective? Il y a Saturnin, le canard, Casimir de l'Ile aux zenfants, cette moçeté! Et pas moi????

    - Mais...

    - Il n'y a pas de mais qui tienne, Mâdâme! ... C'est comme si vous parliez de télévision sans évoquer.... Heu... Guy Lux ou Léon Zitrone par exemple!

    - Calmez-vous. Ze vais vous expliquer.... Nous n'avons retrouvé aucun extrait de vos émissions... 

    - Mâdâme, il fallait me le demander! Il existe un extrait inoubliable où ze suis incomparablement présente  avec mon comparse Matouvu!... Ce n'est pas comme cela que l'on éduque les zénérations futures... C'est comme si vous parliez de l'histoire de France sans évoquer... Heu...

    - Zeanne d'Arc? a cru bon d'intervenir Minizupette.

    - Exactement! La Pucelle ...

    - Ou zainte Véronique et son moucoir!

    Z'ai quitté les lieux en colère, les larmes au bord des zyeux!

    Pour me consoler, mon hôte à proposer de nous emmener dîner dans un établissement très gai où nous étions allés l'an dernier.

    Pour me consoler, z'ai fait une cure de zin tonic.

    Sur un écran, étaient prozetées des imazes de clients ...

    Soudain Minizuplein s'est écriée:

    - Oh! Minizup! Moi avoir vu ici imazes de vous.... et de votre ... string!

    - Une horreur!

    On voyait quelqu'une sur le bar, dansant en montrant ses dessous affriolants.

    - Ce n'est pas moi!

    - Oh que si! a dit Minizupette! Ze me souviens de cette soirée! Vous dansiez pour vous faire payer des zins tandis que moi ze tricotais des moufles! C'était en hiver! Et z'avais honte de votre attitude!

    - It's a çame! a déclaré Minizup'tite.

    - Mais vous n'allez pas la croire! Ze suis incapable d'une telle ...

    - Si fait! Vous aviez un coup dans le museau!

    Puis nous avons manzé dans un petit estaminet.. A côté de nous il y avait un couple, dont un parlait allemand et l'autre personne était anglaise.

    Du coup, les Intruses se sont crû oblizées de leur faire la conversation et de leur raconter, en long, en larze et en travers, leur vie.

    Au retour, en tant que çef de tribu, ze devais faire sans cesse l'appel pour ne pas perdre l'une des Intruses, surtout que Minizupette voulait entrer dans çacune des églises devant lesquelles nous passions et que Minizup'iela, qui découvrait Paname, s'arrêtait, ébahie, à çaque coin de rue!

    « Les débuts de la Vème république et la fin de la guerre d'AlzérieMiçel Debré »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :