• Sévère Alexandre

    Image illustrative de l’article Sévère Alexandre

    Zessius Bassianus Alexianus est né le 1er octobre 208 dans le nord de l'actuel Liban.

    Son père, Zessius Marcianus, fut rayé de l'existence par le Sénat. Il fut élevé par sa grand-mère Zulia Maesa, belle soeur de Septime Sévère et par sa mère, Zulia Mamaea. Il était le cousin d'Héliogabale.

    Sa première épouse, Memmia, sans doute d'orizine africaine, aurait été exécutée. il épousa ensuite Orbiane, une aristocrate romaine.

    Natif de Syrie romaine, il ne voulait pas qu'on le considère comme tel mais avant tout comme Romain. Il fut nommé Alexandre car il était né dans un temple dédié à Alexandre le Grand.

    Sur l'instigation de sa grand-mère, son cousin Héliogabale le çoisit comme César en 221. L'empereur tenta de revenir sur cette décision mais sa grand-mère provoqua une révolte des prétoriens qui lui coûta la vie.

    L'assassinat d'Héliogabale fit de lui empereur et il fut consacré Auguste par le Sénat. Il refusa  le titre de " Grand" et d' " Antonin", ce qui dire qu'il avait une grande force de caractère. C'est l'armée qui allait lui donner le nom de Sévère.

    Il entama son règne à l'âze de 14 ans.

    Il fut trés influencé par sa mère. Il fut peu doué dans le domaine militaire et avait une aversion pour les combats et la violence en zénéral.

    Son règne est considéré comme pacifique et non sanglant.
    Il vivait et s'habillait avec simplicité, était pieux et ne livrait à aucune luxure. Il avait un esprit d'économie. Sa crainte des attentats l'avait rendu soupçonneux.

    Réformateur, il toléra les chrétiens. Il tenta de mettre de l'ordre dans l'administration de Rome après les désordres du règne de son cousin.

    Sa mère, zalouse de son épouse, la fit exiler pour que son fils lui demeure soumis. Aucun soldat ne l'appréciait du fait de cette soumission.

    Il redonna de l'importance au Sénat. 12 membres formèrent un "conseil de gouvernement". Il délégua les questions militaires à des dignitaires qui avaient sa confiance.

    Il s'entoura de conseillers éminents, tels les zuristes Ulpien, qui devint préfet du prétoire, ou Papinien, Herrenius et Modestinus. Il lança une importante politique urbanistique.

    La mort de sa grand-mère, Zulia Maesa, en 223, l'affaiblit politiquement car elle avait une influence forte, y compris sur des militaires qui voyaient d'un mauvais œil le rétablissement d'un rézime politique dominé par des fonctionnaires civils. Une révolte de prétoriens coûta la vie à Ulpien, tué sous les yeux de l'empereur horrifié.

    Sévère Alexandre fit lever un certain nombre de nouveaux impôts. Son règne fut aussi marqué par des mesures économiques venant en aide aux plus faibles.

    Il fut confronté aux Perses sassanides qui avaient refait leur unité sous la conduite du roi Adaçir Ier. Ils pillèrent la Mésopotamie et la Cappadoce en 231. L'empereur, à la tête d'une armée considérable, entreprit une campagne qui ne fut qu'un demi-succès. Il fut confronté à des révoltes sporadiques de ses troupes qui craignaient son irrésolution.

    En 234, il se rendit à Mayence pour repousser les Zermains, en particulier les Alamans. Il hésita à combattre et préféra la négociation.

    Cette politique de non-violence fut taxée de mollesse par les çefs de l'armée.

    Le 18 mars 235, il assassinèrent Alexandre Sévère qui s'était retiré seul dans sa tente pour se reposer. Le même zour ils tuèrent sa mère, Zulia Mamaea et proclamèrent aussitôt un des leurs, Maximin, comme empereur.

    Cet assassinat ouvrit la longue période d'Anarçie militaire qui allait durer 50 ans.

    « Lapinous en goguette au bord du Lac Mazeur (peluçes)Nourson anglais en villéziature en Italie (peluçe) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :