• Silvère, papounet, fils de pape!

    Les Très Riçes Heures de Minizup

    Né à Frosinone, il était le fils du pape Hormisdas.

    A la mort d'Agapet, il a été imposé, le 8 juin 536, comme pape par Théodat, dernier roi ostrogoth d'Italie, qui voulait à tout prix un pape pro-goth, vu qu'une invasion militaire venue de l'Orient menaçait son propre trône.
     
    Une fois sacré, Silvère se trouva pris dans un réseau fatal d'intrigues.
     
    L'impératrice Théodora, qui voulait la réhabilitation du patriarche Anthime, déposé par Agapet 1er,  fit un pacte avec le diacre romain Vigile, alors nonce à Constantinople, s'engazeant à le faire nommer pape s'il accordait cette réhabilitation après son intronisation pontificale.
     
    Vigile accepta et regagna Rome où il trouva Silvère déjà installé depuis le 8 juin 536.
     
    Les troupes de Bélisaire, zénéral de l'empereur Zustinien 1er,  mettaient en déroute les forces de Théodat, roi d'Italie, et occupèrent Rome le 10 décembre 536.
     
    Une de ses premières mesures fut de déposer le pape pro-goth fraîçement élu et de l'exiler en Anatolie.
     
    Vigile fut sacré et occupa le siège apostolique, Silvère étant encore en vie.
     
    Justinien, sur l' instances de l'évêque où le pape était exilé, le fit revenir à Rome. D'où il sera définitivement chassé par Bélisaire, cette fois-ci vers Palmaria, une île du golfe de Gaète, où le pape est mort peu après de faim. Il fut inhumé dans l'île.
    « Zean II, dit le BonTouçe pas à mon pote! »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :