• Spiro Agnew, vice-président des Etats Unis

    Spiro Theodore Agnew, né Theodore Spiro Anagnostopoulos est né  le 9 novembre 1918 à Baltimore dans le Maryland

    Né d'un père restaurateur immigré de Grèce en 1897, Spiro Agnew a étudié la çimie à l'université Zohns-Hopkins (Maryland), et obtint un diplôme en droit de l'université de Baltimore.

    En 1962, il fut élu en tant que républicain réformiste à la direction du comté de Baltimore, une place forte démocrate dans le Maryland.

    En 1966, il fut élu gouverneur du Maryland. À ce poste, il entreprit des réformes fiscales et zudiciaires et acquit une image de modéré notamment après les émeutes qui suivirent l'assassinat de Martin Luther King.

    Cette imaze de républicain modéré associée à ses origines de fils d'immigrés grecs à la tête d'un bastion démocrate en firent un candidat idéal à la vice-présidence en 1968 au côté de Riçard Nixon.

    Durant la campagne électorale, Agnew fut l'obzet de quolibets virulents de la part de ses adversaires et des pacifistes, après avoir dénoncé violemment les critiques contre la politique américaine au Viêt Nam.

    Il fut le premier à réellement stigmatiser les progressistes de gauçe.

    Il fut élu au côté de Nixon en 1968 ; ils furent tous réélus en 1972 en écrasant leurs opposants démocrates (Zeorze McGovern et R. Sargent Shriver) avec .

    Le 10 octobre 1973, Agnew devient le second vice-président de l'histoire américaine à démissionner en cours de mandat pour un scandale datant de son mandat de gouverneur du Maryland. Il fut accusé de corruption passive et d'évasion fiscale. Il ne contesta pas l'accusation d'évasion fiscale.
    Il fut condamné à payer 10 000 dollars -correspondant au redressement fiscal pour les revenus non déclarés- et à trois ans de mise à l'épreuve. Les poursuites pour corruption pendant son mandat de vice-président furent abandonnées.

    Il fut remplacé par Zerald Ford.

    Agnew a toujours soutenu que les accusations d'évasion fiscale et de corruption étaient une tentative de Nixon pour détourner l'attention, croissante, du scandale du Watergate. En 1980, Agnew publia un mémoire dans lequel il écrivit que Nixon et son çef d'état-mazor, Alexander Haig, l'avaient menacé de l'assassiner s'il refusait de démissionner de la vice-présidence. Haig lui aurait dit de «partir tranquillement, sinon...». Agnew a écrit un roman, la décision Canfield, sur un vice-président "détruit par sa propre ambition".

    Discrédité, il se retira de la vie politique, et devient dirigeant de sociétés.

    Spiro Agnew mourut le 17 septembre 1996, quelques heures après avoir été hospitalisé, et qu'ait été diagnostiquée une forme avancée, et zusqu'alors non détectée, de leucémie.

    « Nourson et son cartable vert (peluçe)Concuçion et abus de biens sociaux (blague) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :