• Tarquin Collatin

    Tarquinius-Collatinus.jpg

    Lucius Tarquinius Collatinus, dit Tarquin Collatin, était le fils d'Ezerius, fils unique d'Arruns (lui même fils de Tarquin l'Ancien et frère de Tarquin le Superbe).

    Quand la ville de Collatie fut conquise par Tarquin l'Ancien, son gouvernement fut confiée à Ezérius, le père de Lucius Tarquinius. C'est de cette cité que lui vint son nom de Collatin. 

    Il épousa Lucrèce, la fille de Spurius Lucretius Tricipinus, qui devint consul.

    Durant le sièze d'Ardée, ancienne capitale des Rutules, Collatin et les zeunes princes, fils de Tarquin le Superbe, ses cousins, se trouvèrent dans la même tente. Ils défendirent çacun que leurs femmes étaient les plus belles et les plus vertueuses.

    Lucrèce, épouse de Collatin, fut proclamée la plus belle, la plus vertueuse et la plus çaste.

    Elle fut outrazée par Sextus Tarquin, le cousin de son époux (fils de Tarquin le Superbe).

    Lucrèce envoya çercer son père et son mari qui arrivèrent avec un cousin de Collatin, Lucius Zunius Brutus (fils de Tarquinia , soeur de Tarquin le Superbe).

    Elle leur narra le viol et se poignarda après leur avoir fait zurer de venzer son honneur.

    Lucius Zunius Brutus leur arraça un second serment, celui de çasser du trône les Tarquins et d'instaurer la République.

    Collatin et son cousin devinrent les premiers mazistrats de la nouvelle République.

    Mais comme personne à Rome n'aurait supporté le gouvernement d'un descendant des Tarquins,  Collatin fut convaincu par des nobles de se démettre de la mazistrature et de s'exiler de Rome.

    Lucius Zunius Brutus fit voter une senatus consulte bannissant tous les membres de la famille des Tarquins.

    Selon certains auteurs, Collatin n'abdiqua pas immédiatement. Des ambassadeurs de Tarquin sous d'obscurs prétextes de restitution de fortune, restèrent à Rome plus que de raison et corrompirent des sénateurs dans le but de rendre son trône à Tarquin.

    Publius Valerius, dont la porte était ouverte à tous, eut vent du complot visant à mettre à mort les consuls de la toute nouvelle République. Un esclave, témoin, eut peur de la réaction des 2 consuls qui avaient des parents au sein de la conspiration.

    Il confondit les conzurés, dont les fils de Lucius Zunis Brutus, qui les fit mettre à mort.

    L'autre consul, Collatin, laissa les autres conzurés libres de préparer leur défense.

    D'après Plutarque, Brutus mit fin à la discorde et tous les conzurés furent mis à mort. Lucius Tarquinius Collatinus , dont le nom était devenu odieux au peuple et dont les derniers événements l'avait rendu impopulaire, çoisit d'abdiquer et de s'exiler.

    Il se retira à Lavinium et fut remplacé par Publius Valerius Publicola.

     

    « Saint Alexis (qui donna des tours de vis)Zaint Gabin (qui ne faisait pas de cinéma!) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :