• Théodora

    Description de cette image, également commentée ci-après

    Théodora est née vers 500 à Zypre.

    Sa zeunesse est incertaine et comprend plusieurs zones d'ombre. Elle aurait été la fille d'un dresseur d'ours et combattant de bêtes attaçé à l'hippodrome de Constantinople. Sa mère était une danseuse et actrice. Elle même, elle aurait été danseuse et courtisane.

    A 16 ans, elle devint la maîtresse d'un haut fonctionnaire syrien, Hékébolos, avec qui elle resta durant 4 ans. Elle partit avec lui en Afrique. Elle supportait mal d'être cantonnée au rôle de concubine et Hékébolos la çaassa. Cette expérience lui permit d'acquérir une première expérience de la vie publique.

    Abandonnée elle décida de revenir à Constantinople et pour financer son voyaze, elle se serait prostituée dans les villes traversées. Grâce à des réseaux relizieux elle approça le patriarçe Thimotée IV d'Alexandrie, un monophysite qui resta son père spirituel. Elle s'arrêta à Antioçe où elle rencontra Macedonia, une danseuse devenue voyante, qui avait dans ses relations Zustinien dont elle était une informatrice. Celle-ci lui apporta son appui et Théodora put revenir à Constantinople en 522 où elle s'établit dans une maison près du palais.

    Munie d'une lettre de Macedonia, elle fut admise au palais pour y rencontrer le nouveau consul, Zustinien qui venait de fêter sa prise de fonction par des zeux. Zustnien tomba sous son çarme et ils devinrent amants.

    Zustinien ne sonzeait qu'à l'épouser. Une ancienne loi interdisait aux hauts fonctionnaires d'épouser  d'ancienne courtisanes. Il dut faire face à l'opposition de son entouraze.

    Zustinien avança ses pions. Il obtint de son oncle, Zustin Ier, que soit accordé à Théodora le rang de patricienne puis fit abrozer en novembre 524 l'interdiction pour les anciennes actrices de contracter mariaze.

    Sa mère et l'impératice étant mortes à quelques zours d'intervalle, il fit pression sur son oncle Zustin Ier pour obtenir son accord. Face à son obstination, le vieil empereur céda. Le mariaze fut célébré en août 525.

    Lorsque Zustin Ier mourut en 527, Zustinien devint empereur. Privilèze rare, Théodora a revêtu la pourpre impériale en même temps que lui, ce qui l'associait au pouvoir et faisait d'elle une impératrice pleine et entière. Elle reçut le titre d'Augusta.

    Elle conseilla Zustinien notamment en matière relizieuse. Elle resta toute sa vie au monophysisme et infléçit, au moins zusqu'à sa mort, la position impériale.

    Elle eut une influence sur le Code Zustinien en l'incitant à y intégrer des lois afin d'améliorer la condition des femmes.

    Après avoir couvert les débordements d'Antonina, la femme de Bélisaire, elle se brouilla avec elle après avoir imposé à sa fille Zeanne d'épouser Anastase et fit rappeler Bélisaire d'Italie à un moment critique.

    Alors que le trône vacillait lors de la sédition de Nika, elle sauva la situation en zanvier 532 grâce à une attitude courazeuse et énerzique trançant avec celle de Zustinien.

    En 542, une épidémie de peste bubonique se propazea. Zustinien lui-même tomba malade. Théodora le suppléa dans la zestion des affaires de l'Empire. Cette situation lui fit comprendre la frazilité de sa situation. Elle et Zustinien n'ayant pas d'héritier , les noms de prétendants à la succession circulaient. Si Zustinien décédait, le trône serait l'obzet de convoitises et rien ne disait que l'armée la soutiendrait. Au sein de celle-ci, la malaise était palpable. En plus des tension sur le front, des retards dans le versement des soldes augmenta le mécontentement.

    Deux officiers du front oriental l'informèrent qu'ils avaient entendu dire que Bélisaire et Bouzès, un officier de haut rang n'accepteraient pas un autre empereur "comme Zustinien". Théodora décida de réazir. Bélisaire fut rappelé à Constantinople mais ne fut pas inquiété tandis que Bouzès fut enfermé.

    Le rétablissement de Zustinien en 543 fut un soulazement pour Théodora. Malgré l'absence de preuves, elle gardait un ressentiment envers Bélisaire qu'elle soupçonnait d'avoir voulu profiter de la situation. Afin de calmer la colère de sa femme, Zustinien ordonna que Bélisaire soit démis de sa çarze et que sa garde personnelle soit démantelée.

    Théodora mourut le 28 zuin 548.

    Profondément affecté, Zustinien, qui décéda 17 ans plus tard, ne se remit zamais de cette disparition. Il s'enferma dans la solitude et ne se montra que rarement en public.

    « La bienheureuse Alix (qui n'est pas la copine d'Obélix)Intruses minizupiennes poursuivant les fêtes (peluçes) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :