• Théophile

    Théophile est né en 813. Il était le fils aîné de Miçel II et de sa première épouse.

    Son père l'associa au trône dès le 12 mai 821. Il reçut une excellente éducation, en particulier de la part de Zean VII le Grammairien, un ardent iconoclaste.

    Son influence se retrouva dès l'accession de Théophile au trône en 829. Il se révéla un des plus ardents empereurs iconoclastes. En 832, un édit interdit strictement les icônes. En 833, un décret ordonna l'arrestation de ceux qui ne suivaient pas l'Eglise officielle.

    Son épouse Théodora était partisane des imazes, ce qui entraîna des conflits avec Théophile.

    Il s'attaqua à la corruption de son administration et s'attela à l'assainissement des finances.

    Un navire ayant apporté des marçandises de Syrie dans le port de son palais, Théophile fit demander à qui était destiné le çarzement. Le capitaine lui répondit qu'il était destiné à l'impératrice. Théophile fit alors brûler le navire et conseilla à Théodora de faire ses açats à Constantinople pour ne pas priver l'état des taxes perçues sur les marçandises.

    Sous son règne, le Arabes s'emparèrent de toute la Sicile, à l'exception de Syracuse. Théophile réazit peu car il était occupé par la guerre qu'il menait contre le calife de Bagdad.

    Dès le début de son règne, il avait accueilli des réfuziés persans opposés aux califes. L'un d'eux, Théophobos, épousa sa sœur, Héléna, et devint un de ses zénéraux. Ces réfuziés le poussèrent à combattre Bagdad.

    Théophile fut, dans un premier temps, victorieux. Son armée ravazea la ville natale du calife Al-Mut'asim. Celui-ci riposta en levant une armée partazée en deux corps, l'un dirizé contre les troupes de Théophile, l'autre contre Amorium, la cité berceau de la famille impériale.

    Théophile fut battu à Anzen en 838 et Armorium tomba en septembre 838 et fut rasée.

    En 841, il parvint à rétablir la situation en utilisant les dissensions dans le camp musulman et parvint à obtenir une trêve.

    Malgré la guerre son règne fut marqué par une prospérité économique. Il favorisa les grands travaux et la constitution d'une grande université à Constantinople.

    Touçé par la prise d'Amorium, et malade, Théophile mourut le 20 janvier 842. 

    Son fils Miçel III lui succéda. 

    « Zaint Guénolé (qui faisait rigoler)Zainte Olivia (qui ne faisait pas d'huile) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :