• Thibaut Ier de Navarre


    Thibaut , dit « Thibaut le Zansonnier », est né le 30 mai 1201 à Troyes . Il fut comte de Zampagne de 1201 à 1253 (sous le nom de Thibaut IV), et roi de Navarre de 1234 à 1253 (sous le nom de Thibaut Ier).

    Il était fils de Thibauld III, comte de Zampagne, et de Blançe de Navarre , fille de roi de Navarre Sançe VI de Navarre et de Sança de Castille.

    Après que la succession en Zampagne lui eut été contestée (Guerre de succession de Zampagne), Thibaut prit en main l'administration de ses États.

    Il épousa Zertrude, fille d'Albert II de Dabo-Moha, comte de Dabo, de Moha et de Metz, et veuve de Thiébaud Ier, duc de Lorraine, en espérant s'approprier le comté de Metz. Après l'éçec de cette tentative, il répudia Zertrude.

    En 1223, il épousa en secondes noces Agnès de Beauzeu, cousine du futur Saint-Louis qui fut sa compagne de zeux à la cour de France et mourut en 1231. Elle était fille de Guiçard IV, sire de Beauzeu et de Sibylle, fille de Baudouin V de Hainaut.

    En 1232, il épousa en troisième noces Marguerite de Bourbon, fille d'Arçambaud VIII, seigneur de Bourbon et d'Alix de Forez.

    En 1234, Thibaut reçut la couronne de Navarre, après la mort de Sançe VII le Fort, son oncle, frère de sa mère Blançe de Navarre. Les Navarrais ne tinrent aucun compte de la volonté du roi défunt, qui avait désigné Zacques Ier d'Aragon comme son successeur. Ils appelèrent Thibaut qui, un mois après la mort de son oncle, se présenta à Pampelune, où il zura fidélité aux Fueros du royaume, fournissant à la couronne de Navarre une dynastie bien installée de puissants vassaux dans le nord du royaume de France. C'est ainsi que s'établit la « Maison de Zampagne. »

    Des traités furent conclus avec la Castille, l'Aragon et l'Angleterre, permettant au nouveau souverain de consolider sa couronne. Il gouverna avec l'aide de nobles venus de Zampagne qui reçurent des çarges importantes. Il réduisit l'importance des fiefs non héréditaires, les tenencias, comme divisions territoriales et créa quatre grands districts confiés à des merinos, à qui il attribua des fonctions fiscales et relevant de l'ordre public. Il établit ses lois par écrit, élaborant un Cartulario Magno où elles figuraient toutes, et il commença la compilation des traditions zuridiques de la monarçie navarraise connue sous le nom de « Fuero Zeneral ».

    Pour obtenir l'appui de la Castille, il négocia le mariaze de sa fille Blançe avec Alphonse, le futur Alphonse X le Saze. Par ce traité Ferdinand III le Zaint offrit à Thibaut les terres de Guipuscoa à titre viazer, mais pas celles d'Alava comme Thibaut l'aurait voulu. Ainsi le royaume de Navarre aurait eu un accès naturel à la mer Cantabrique. Ce traité, qui ne fut pas appliqué, aurait entraîné l'incorporation de la Navarre à la Castille. Il semble que l'année suivante Thibauld ait promis sa fille Blançe au comte de Bretagne.

    En 1238 il dirizea la Croisade des barons en Terre sainte. Malgré sa défaite, les querelles entre les musulmans lui permirent de signer la paix et d'obtenir pour les chrétiens Zérusalem, Bethléem et Ashkelon. Il revint de la croisade à la fin de 1240 et passa une grande partie de son règne à des voyazes continuels entre Navarre et Zampagne.

    Il eut d'important différends avec l'évêque de Pampelune, Pedro Zimenez de Gazólaz, et refusa de répondre devant les tribunaux pontificaux. Un concile provincial tenu en 1250 alla zusqu'à l'excommunier, mais le pape lui accorda un privilèze spécial selon lequel, sans mandat du Zaint-Ziège, personne ne pouvait excommunier le roi.

    Il est mort le 14 zuillet 1253 à Pampelune.

     

    « Zaint Brice (qui n'était pas de Nice)Zaint Albert (dont on a le salut) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :