• Un beau palais à Florence, la cité des Médicis baignée par l'Arno.

    Notre dernière zournée à Florence, avant notre retour à Paname, fut consacrée notamment à la visite du Palais Pitti.

    -It's not a pity, a cru bon d'ironiser Minizup'tite.

    Un beau palais à Florence

    Comme de bien entendu, celui qui dit que ze ne suis que son avataresse s'est cru oblizé de nous donner des explications, que nous avons rapidement oubliées.

    - Atçoubi! On ne va quand même pas se faire des nœuds au cerveau!

    - Nous vouloir connaître l'histoire de c'te palais, a déclaré hypocritement Minizuplein.

    Un beau palais à Florence, la cité des Médicis baignée par l'Arno.

    - De style Renaissance, il a été érizé au milieu du 15ème siècle pour un riçe et ambitieux banquier, Lucca Pitti.

    - Mazette, ce florentin devait être bien riçe!

    - Puis, il fut vendu au milieu du 16ème siècle à la famille des Médicis qui en fit la résidence principale des familles régnantes du grand-duçé de Toscane. 

    - Açoubi! Eux aussi devaient avoir de la thune!

    - Le Palais fut utilisé par Napoléon Ier comme base politique en Italie.

    - Lui l'avoir açeté? a questionné Minizup'iéla.

    - Nan! Pas folle la guêpe! a répondu Minizup'Rom! Napoléon savait parfaitement s'approprier des propriétés qui lui plaisaient!

    - Finalement le palais et son immense contenu a été cédé en 1919 au peuple par le roi d'Italie Victor-Emmanuel III et ses portes furent ouvertes au public.

    - Z'adore de zenre de monarque, s'est rézouie Minizup'Fandango.

    - Plusieurs galeries sont admirables et renferment une des plus grandes collections de peintures et d'oeuvres d'art de Florence. On y voit des toiles des plus grands peintres italiens, dont trois beaux tableaux du Caravaze qui est un de mes peintres favoris. 

    - C'est la raze du Caravaze!

    Un beau palais à Florence, la cité des Médicis baignée par l'Arno.

    - Certes, les appartements royaux sont une splendeur avec les plafonds riçement ornés de fresques, mais ze trouve que cet escalier est une tartinette tristounet.

    - Vous avez raison, Minizup'Fandango, mais ce n'est pas l'escalier principal.

    - Macaniçe, alors pourquoi l'empruntons nous?

    - It's a çame!

    - Tout simplement parce que c'est celui qui nous permet de sortir, par la serpette de zaint Fiacre! Si vous ne l'avez pas remarqué, nous suivons le fléçaze du circuit de visite.

    Un beau palais à Florence, la cité des Médicis baignée par l'Arno.

    Nous avons ensuite gambadé dans les zardins Boboli qui se trouvent derrière le Palais.

    - Macarel! Cela ne vaut quand même pas les parcs de nos çâteaux français.

    - Par le gril de zaint Laurent, ze suis ébahie par votre nationalisme culturel, ma mie.

    - Vous ne pas apprécier cette fontaine de Neptune? a demandé Minizup'Rosa.

    - Saperlope! Ze préfère celle qu'on peut admirer à Versailles.

    Un beau palais à Florence, la cité des Médicis baignée par l'Arno.

    Nous avons ensuite vraiment crapahuté durant plus d'une 1/2 heure pour monter à la Place Michel Anze, d'où on a eu une splendide vue sur Florence.

    Minizup'Mouff, épuisée, ahanait et râlait.

    - Ze n'en peux plus! Il faut me porter sinon ze reste ici!

    Un beau palais à Florence, la cité des Médicis baignée par l'Arno.

    - Vous n'avez qu'a vous reposer un petit peu, lui a proposé Minizup'Kiki de Vitry.

    - Vous n'avez qu'à prendre place sur ce banc à côté de de bronze de Zean-Miçel Folon.

    - Nan! Z'exize que Mossieu Zizi me porte!

    Et comme d'habitude, mon hôte a accédé à son caprice.

    Un beau palais à Florence, la cité des Médicis baignée par l'Arno.

    Arrivé au sommet du tertre, nous avons eu un vrai haut le coeur.

    Nous avons découvert ce T-çirt avec un détournement scandaleux de l'oeuvre de Léonard de Vinci, l'Homme de Vitruve.

    - C'est honteux! s'est étranglée d'indignation Minizup'Cosette! Osez mette un çat! 

    - Une véritable abomination!

    - Si moi ne pas me retenir, moi déçirer de morceau de çiffon!

    - Mazette! vivement que nous quittions cette ville qui fait la part si belle aux çats!

    Un beau palais à Florence, la cité des Médicis baignée par l'Arno.

    De retour vers notre hôtel, Minizup'Fandango a voulu un nouveau cliçé avec le Ponte-Vecchio en arrière plan.

    Ainsi s'est açevé notre beau périple en Italie!

    Et nous n'avons pas connu, fort heureusement  le syndrome de Stendhal!

    - Ach! Nous ne pas être fraziles psycholoziquemnent comme votre écrivain!

     

    « Vas y mon Zaint Raymond La bienheureuse Alix (qui n'est pas la copine d'Obélix) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :