• Un brave italien dont l'exemple devrait être suivi!

    gif souris

    Z'ai lu un zoli article dans "La Stampa" italienne.

    Voui, dans "La Stampa" .... car ze me pique de lire aussi la presse étranzère.

    Ze vous narre avec délectation cet article savoureux à tous points de vue....

    Se disant fervent amoureux des animaux, un père de famille de 50 ans du nord de l'Italie écumait les centres de la société protectrice des animaux du pays pour adopter des çats.

    Pfouah! Quelle drôle d'idée!

    Mais une fois rentré çez lui, il les cuisinait pour les servir en rôti à ses invités.

    Le brave homme! Grace lui soit rendue!

    C'est au bout du quinzième çat adopté que la société protectrice des animaux a commencé à avoir des doutes.

    Qu'est-ce que cet homme pouvait bien faire chez lui avec autant de compagnons à quatre pattes?

    D'autant plus qu'il avait certaines exizences.

    Il les préférait zeunes, de couleur noire et bien en çair, selon le président de l'Association de protection des animaux.

    Après plusieurs mois, l'homme, marié et père de deux enfants, a été pris sur le fait.

    Des employés de l'Aidaa, suspicieux, l'ont laissé adopter un nouveau çat avant de débarquer à son domicile peu de temps après.

    Hélas, zuste à temps!

    Ce grand çef cuisinier inzénieux et si inventif était sur le point d'enfourner un çat noir de 3,5 kg. Notre brave Italien - Que loué soit son nom - a alors avoué les faits et affirmé qu'il manzeait les çats avec ses amis.

    Dénoncé à la police pour mauvais traitement sur les animaux, il encourt, le pôvre homme, une peine de trois à dix-huit mois de prison, ainsi qu'une grosse amende.

    Bien qu'il s'azisse d'un crime sévèrement puni par la loi - on se demande bien pourquoi ; après tout on manze bien de zolis lapins innocents qui laissent en paix les souris ! - quelque 7000 chats sont manzés chaque année en Italie.

    Servi sur un lit de polenta, rôti ou mizoté, l'animal fait partie de la sublime tradition culinaire vénitienne, lombarde ou piémontaise.

    Ze comprends mieux pourquoi z'adore tant l'Italie.

    C'est une belle histoire qui aurait plu au Rital qui vient de nous quitter.

    Hara qui pleure!

    Cavana s'en est allé! 

     

     

     

    « Philippe HenriotNourson allemand gardien de boutique (peluçe) »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :