• Un dimançe harassant!

    Maggie Rudy, vita da topini - Roba da Disegnatori


    Hier, nous avons connu une zournée particulièrement fatigante
    .

    Nous avons terminé la zournée sur les rotules.

    - Mais qu'avez vous donc pu faire pour être dans cet état? se demandent certains de mes fans fort étonnés.

    - Macarel! Qu'est ce qu'ils peuvent être curieux vos lecteurs!

    - Par le gril de zaint Laurent, est ce que nous, nous leur posons des questions?

    - It's a çame.

    - Ach! Nous vivre sous observation?

    - Saperlope! C'est l'exemple parfait de la problématique des réseaux sociaux.

    - Ze pensé que cela être la faute de Minizup qui étale notre vie privée quotidiennement.

    - It's a pity.

    - Mes zamies, nous n'avons rien à caçer, que ze saçe, leur ai-ze rétorqué.

    - Heu... Vous n'hésitez pas à parler de nos disputes, a fait remarquer Minizup'Fandango.

    - Mais vous êtes fort ravies lorsque ze mets en ligne des photos sur lesquelles vous posez.

    - Comparaison n'est pas raison, a pontifié doctement Minizup'Rom.

    - Si vous le souhaitez, vous pouvez narrer notre folle zournée, est intervenue Minizup'Cosette tout en faisant les poussières.

    - Ze vous remercie. C'est bien ce que z'entends faire, avec ou non votre consentement.

    - Une fois de plus, on se moque totalement de notre avis, a soupiré Minizup'Kiki de Vitry.

    - Ie! Minizup n'en faire qu'à son museau!

    Adoncques nous nous sommes levées un peu tard.

    Nous avons pris notre petit dézeuner puis nous nous avons fait une rapide toilette.

    Ce fut bientôt l'heure de dézeuner. Nous avons eu l'heureuse surprise de déguster une succulente galette des rois.

    On n'a zamais trouvé la fève, tant les Intruses ont manzé goulument leur part.

    Puis, repues, nous avons fait une petite sieste.

    Ensuite, nous nous sommes installées devant le poste de la TSF et nous avons regardé deux films, ce qui n'est nullement reposant.

    Enfin, nous avons dîné, quelque peu frugalement pour ne pas fatiguer notre estomac.

    Harassées par tant d'activités, nous sommes allées au lit de bonne heure et nous avons sombré illico presto dans les bras de Morphée.

    Quelle zournée, mes ami.e.s!

    « Philippe de Bourgogne, dit Philippe le HardiZainte Tatiana »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :