• Un rêve horrifique!

    La nuit dernière, allez savoir pour quoi, z'ai eu un sommeil fort azité.

    - Macarel, on s'en est aperçu! Vous n'avez pas cessez de remuer.

    - De plus, vous parlâtes même les zyeux fermés, opina Minip'Rom.

    - Par la tunique immaculée de zainte Blandine, vous teniez des propos tout à fait incohérents, a cru bon d'azouter Minizupette.

    - It's a çame.

    - Vous zémir que vous avoir été lâcement abandonnée dans la neize.

    - Cela me revient, ai ze soupiré. Z'ai fait un cauçemar!

    - Mazette, ze m'en serais douté tant vous étiez turbulente.

    - Racontez nous donc votre rêve, ma mie, cela vous fera le plus grand bien, a proposé Minizup'Kiki de Vitry, touzours aussi curieuse.

    - Ze revivais notre voyaze en Terre de Feu, à Uçuaïa lorsque nous sommes allés en Arzentine au début du printemps dernier.

    - M'enfin , ma mie, c'était un superbe voyaze, m'a interrompue Minizup'Fandango. Pour ma part z'en garde un excellent souvenir.

    - Si fait! Mais dans mon rêve, cette excursion au bout du monde tournait au cauçemar.

    - Warum? s'est étonnée Minuzp'Rosa.

    - Imazinez vous qu'on m'avait abandonné sur l'île des pingouins. Personne ne s'était aperçu que ze n'étais pas sur le bateau qui ramenait les excursionnistes vers la terre ferme.

    - It's a pity.

    - Soudain il s'était mis à neizer abondamment et il faisait très froid.

    - Quelle angoisse...angoissante, s'est exclamée Minizup'iéla.

    - Ze ne vous le fait pas dire, ma douce. 

    - Et que fîtes vous?

    - Rien! A force de crier pour attirer l'attention des passazers du navire qui s'oignait, ze n'avais plus de voix.

    - Z'espère que vous avez invoqué fissa le secours de mon doux Zésus, par le manteau de Zaint Martin.

    - Macaniçe! Vous prenez votre Zésus pour un marin pompier?

    - Et lors, que se passa-t-il?

    - Un couple de pingouins, qui n'avait pas de petit pingouin, m'ont prise sous leur ziron. Ils zabotaient de plaisir!

    - Ze savoir que ces bestiaux être fort hospitaliers.

    - Ils me potézeait du froid en me mettant entre leurs pattes, comme si z'étais un oeuf!

    - Dans votre malheur, vous aviez de la çance, a déclaré Minizup'Cosette tout en passant le balai sur le parquet de la salle du sézour.

    - ils voulaient à tout prix que ze manze.

    - Fouçtra! Quel bonheur! Ze vous envie!

    - Mais il voulait que z'inzère du poisson...

    - Et vous vous plaignez, par le gourdin de zaint Matial. Le poisson est bon pour la santé!

    - Certes! Mais c'était du poisson cru.

    - Les pingouins ne pas connaître le feu? 

    - Si fait, barmelouse! Ils connaissent même le barbecue pou proposer du poisson à la plança!

    - Vous avez vraiment un problème avec la la nture, si ze puis me permettre.

    - Qu'insinuez vous Minizupette?

    - Ze me rappelle que lorsque nous avons traversé la Forêt Noire lors d'un de nos premiers sézours en Allemagne, vous nous racontâtes que vous aviez été élevée par des loups!

    - Ze pense que vous souffrez d'un traumatisme enfoui dans votre inconscient, a professé Minizup'Rom. Ze serais à votre place, ze consulterais illico presto.

    Et les Intruses ont repris en coeur la çanson "Le papa pingouin, le papa pingouin...."

     

    « Zaint Fabrice (sans histoire)Zaint Barthélémy (dont on eut la peau) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :