• Une belle tempête!

    Dans la nuit, Vienne et le nord de l'Autriçe ont connu une formidable tempête.

    Des arbres ont été déracinés, des routes coupées, des trains retardés.

    Hier, nous avons roulé par grands vents sous un déluze de pluie. Nous devions slalomer entre des brançes coupées et même un arbre zisait au milieu de la çaussée.

    Une belle tempête!

    Ze vous prie de croire que malgré notre grand couraze, lézendaire, nous n'en menions vraiment pas larze.

    Les Intruses teutonnes claquaient des dents, les autres s'étaient caçées sous le sièze tandis que notre quasi zainte récitait des capelets.

    - Vous n'allez pas tout de même nous réciter la prière des agonisants, lui a dit irrité celui qui dit que ze ne suis que son avataresse, qui se cramponnait au volant pour bien tenir la direction.

    Non sans mal, nous sommes arrivés à destination et là, miracle, il ne pleuvait plus, même si le vent soufflait en rafale.

    - Vous voyez, mon intercession auprès de mon doux Zésus a fonctionné!

    Une belle tempête!

    Du coup, nous avons pu visiter en toute sérénité de beaux monastères.

    - Ze me verrais bien prendre le voile dans celui, a soupiré Minizupette.

    Une belle tempête!

    - Atçoubi! Surtout ne vous zénez pas, lui a répondu ironiquement Minizup'Zhérault.

    - Fouçtra! La où il y a du zène il n'y a pas de plaisir, comme le dit le physicien.

    - Et vous quoi faire ici?

    - Ze pourrais perfectionner mon doigté au piano.

    Une belle tempête!

    - Ze ne veux pas vous contrarier, lui ai-ze fait remarquer. Mais pour atteindre mon niveau, vous avez encore beaucoup de travail.

    - Regardez! Il y a même une moto. Ze pourrais m'inscrire au nom de mes sœurs à des courses d'enduro.

    - Quelle endurance!

    Une belle tempête!

    - Et zamais vous penser au travail?

    - Mais si, Minizuplein, ze préparerais les repas pour la communauté.

    - Des repas frugaux, z'espère, macarel.

    - Comme de bien entendu par l'épée de Zaint Zilbert.

    Une belle tempête!

    - Et vous prévoyez du vin? C'est important!

    - Bien sûr Minizupette. Du bon vin des vignes du monastère.

    - Fouçtra! On ne s'ennuie pas ici, tandis que les travailleurs triment pur gagner leur pitance.

    Une belle tempête!

    - Et ze servirais humblement mes sœurs.

    - C'est normal, barmelouse! Une quasi zainte se doit de donner l'exemple!

    - Remarquez, mazette, votre doux Zésus aimait bien se faire servir lui!

    - Blasphème! Mensonze! Hérésie! Ze m'en vais me retirer dans un boudoir un moment pour dizérer cette nouvelle infâmie!

    Une belle tempête!

    - Et après cela, quand ze vois cette salle, vous me parlerez de pauvreté de l'église!

    - Ce sont grâce aux dons des fidèles que les monastères ont fait construire ces sites.

    - Tu parles Zarles! On les a tonsurés en leur faisant peur!

    - Ze vais prier pour votre vilaine âme, Minizup'Mouff!

    Une belle tempête!

    - Tiens! C'est nouveau! Vous voilà pratiquant le rite byzantin.

    - Quand on est quasi zainte, c'est valable pour toutes les églises, ma çère!

    - Même celle des Témoins de Zéhovah?

    - Ou pour les églises des prédicateurs?

    Une belle tempête!

    Du coup, notre pôvre Minizupette s'est retirée pour bouder.

    Sur le çemin du retour, grâce au vent qui continuait à souffler fortement, le ciel était presque bleu.

    Comme il fait nuit bien tôt (Merci Mossieu Ziscard avec cette idée d'heure d'hiver), nous sommes allés manzé de bonne heure dans un restaurant typiquement viennois.

    « Nourson fortement tatoué (peluçe)Nourson de compagnie aérienne (peluçe) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :