• Une crise dans la maisonnée

    crafts artists on tumblr maggie rudy Mouses Houses sosuperawesome •

    Hier, Minizup'zhérault s'est levée de fort méçante humeur.

    - Atçoubi! Z'ai fort mal dormi cette nuit et, ze vous préviens fort amicalement, ze ne suis pas à prendre avec des pincettes.

    - It's a çame!

    - Macarel! Ze me passerai volontiers de vos commentaires, Minizup'tite.

    - Par le gourdin de zaint Martial, ça çauffe grave. Ze m'en vais tricoter dans mon coin.

    - Barmelouse, vous avez raison, cela nous fera des vacances.

    Soudainement, elle s'est mise à crier de manière absolument hystérique.

    - Et alors! Le petit dézeuner n'est pas servi? Où est donc Minizup'Cosette?

    - Ze suis là ma mie. Z'ai eu une petite panne de réveil. Votre repas sera prêt dans un petit quart d'heure. Ze m'y mets illico presto.

    - Mais quel toupet, macaniçe! Vous entendez comment elle ose me parler?

    - Ach! Vous devoir vous calmer ou vous faire un beau WC.

    - Ie! Et les urgences être saturées à Paris!

    - M'enfin! Z'exize tout simplement que mon café et mes tartines beurrées soient prêts lorsque ze me lève. Est ce trop demander?

    - C'est beau les petits bobos qui se disent de gôçe, a ironisé notre quasi zainte.

    - Mais qu'est ce qu'elle fait, la bestioulette! Z'ai faim et soif, moi?

    Et à ce moment là, on a vu entrer dans le sézour Minizup'Cosette une valise à la main.

    D'une patte hardie, elle s'est dirizée vers la porte d'entrée.

    - Où allez vous? lui a demandé, de l'inquiétude dans la voix, Minizup'Kiki de Vitry.

    - Ze m'en vais, est ce que cela ne se voit pas? Ze veux bien être une souillon mais ze ne me laisserai pas crier dessus de la sorte. Ciao et débrouillez-vous bien pour les repas et le ménage. Et saçez-le, Minizup'zhérault, ze n'ai pas l'honneur de vous saluer.

    Et sur ce, elle nous a tourné le dos et elle est partie en claquant ostensiblement la porte.

    - Et voilà! Vous avez gagné, Minizup'zhérault. Que va-t-on devenir? a zémi Minizup'tictac.

    - Ze pense que vous devriez vous excuser illico presto, est intervenue philosophiquement Minizup'Rom. Reconnaissez que votre comportement était inapproprié.

    - Ja! Vous devoir vous comporter comme notre grande çancelière, Gross Mutti Angela!

    L'Intruse occitane, boudeuse, regardait le bout de ses pattes.

    - Fouçtra! mais réazissez vite, ma mie. Ze comprends, croyez-moi bien, votre mouvement d'humeur qui, à mon sens, était compréhensible et lézitime.

    - Par les tenailles de zainte Cécile, c'est le retour de la gôce unie, a ironisé Minizupette.

    Finalement, tout en trainant la patte, Minizup'zhérault est allée à la fenêtre.

     - Minizup'Cosette, revenez, ne faites pas un caprice.

    L'Intruse orpheline a levé le museau, tout en restant obstinément silencieuse.

    - Ze... Ze ...Ze m'excuse.

    - Tstt! Tstt! Permettez moi de mettre en doute votre sincérité. Tralalalère.

    - Faites une concession, a soufflé Minizup'tictac à l'Intruse occitane.

    - Que voulez-vous que ze lui dise à cette boufarelle?

    - Faites preuve d'un peu d'imazination, ma douce.

    - Minizup'Cosette, si vous remontez, ze m'engaze... à ... faire la vaisselle ce midi.

    - Pourquoi uniquement ce midi?

    - Bon! Ce soir aussi si vous le souhaitez, afin que vous puissiez vous reposer.

    - Ze remonterai si vous vous engazez aussi à balayer les sols, à faire les poussières.

    - Mais c'est du çantaze!

    - Minizup'zhérault, faites un effort, a soufflé Minizup'Rom, ce n'est qu'un petit mauvais moment à passer. Demain vous n'y penserez plus.

    Ainsi fut fait. Minizup'Cosette est rentrée .... et elle s'est assise dans un fauteuil!

     

     

    « Zartreuse du Mont-Dieu, Le Zesnes, Attigny dans les Ardennes (photos)Zaint Hugues (et ce n'est pas un poisson) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :