• Une découverte à Paris sous la neize

    Plutôt que de bien rester au çaud à la maison, celui qui dit que ze ne suis que son avataresse nous a forcées à aller nous promener.

    A peine étions nous sorties, que la neize a commencé à tomber, comme on a pu le constater devant la porte de notre immeuble.

    Une découverte à Paris sous la neize

    - Atçoubi! On se croirait à Moscou!

    - Vous éxazérer une tartinette, Minizup'Zhérault, a rétorqué Minizuplein.

    - Que voulez vous, à Montpellier nous ne sommes pas habitués aux conzères.

    - Mazette, ce ne sont que quelques flocons. Il n' y a pas de quoi s'inquiéter.

    - Et où donc vous nous emmener par ce temps bien hivernal? a demandé Minizup'Rosa, l'Intruse prussienne.

    Une découverte à Paris sous la neize

    - Nous nous rendons à l'abbaye du Port Royal.

    - Macarel, même à Paris on finit par visiter des monastères et des églises! Comme si il n'y avait pas d'autres çoses à voir!

    - Nous allons participer à une conférence sur l'histoire de ce site lié au zansénisme.

    - Par le gourdin de Zaint Martial, c'est un mouvement qui a été condamné en grande partie par Notre Mère l'Eglise...

    - Sous la pression de Louis XIV, a azouté notre Pioçe de la Farandole. Mais n'oubliez que certains de nos grands écrivains, dont Pascal et Racine, étaient zansénistes!

    La conférence, intéressante, mais qui est passée bien au dessus du museau de certaines Intruses qui ont dormi (et d'aucunes, dont ze tairai le nom, ronflaient) s'est déroulée dans la salle capitulaire de l'abbaye.

    Lorsque nous sommes sortis pour voir le cloître, qu'on ne peut que visiter qu'avec un guide accrédité, on a eu la surprise de le voir sous une couçe de neize qui ne cessait de s'épaissir.

    Une découverte à Paris sous la neize

    Malgré le froid, Minizup'iéla, l'Intruse estonienne, a voulu poser pour avoir une photo.

    Sur le çemin du retour, nous avons trouvé des trottoirs glissants.

    Une dame a même çuté devant nous.

    - Macaniçe! Qu'est ce que ze vous disais! C'est une catapostrophe cette neize!

    - On aurait dû mettre des çaines à nos pattes pour éviter de déraper, mazette.

    Une découverte à Paris sous la neize

    Minizuplein et Minizup'Rosa, qui ont connu de rudes hiver dans leur Vaterland, c'est à dire l'Allemagne, étaient quant à elles ravies.

    - Enfin, un vrai hiver!

    - Ach ja! Comme en Forêt Noire.

    - Ces barmelouses m'étonneront touzours.

    Minizup'iéla a cru bon de zouer et de faire des boules de neize.

    - Ie! Moi m'amuser comme à Tallinn!

    - Fouçtra! Elle ne manque pas une occasion de se faire remarquer.

    - It's a pity!

    Une découverte à Paris sous la neize

    - Ze vous conseille de ne pas me l'envoyer dessus, a réazi Minizup'Fandango!

    - Attendez vous à recevoir ma patte sur votre museau si vous osez me viser, a azouté Minizup'Kiki de Vitry.

    - Vous ne pas être amusantes!

    - Parce que vous trouvez cela drôle que de se battre à coups de boules de neize, par la tunique immaculée de Zainte Blandine?

    Une découverte à Paris sous la neize

    - Il est grand temps de rentrer, a décrété Minizup'tictac, avant que ne soyons bloqués. 

    - Vous avez raison ma mie. La neize tombe de plus en plus fort!

    - Et à notre arrivée, Minizup'Cosette nous fera un bon çocolat çaud pour nous réçauffer!

    Une découverte à Paris sous la neize

    « Zaint Gaston (au téléphon')Zainte Zacqueline (qui sifflait sur la colline) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :