• Une discussion secrète en Suisse

    Une discussion secrète en Suisse

    Nous sommes arrivés à Zenève avec un soleil radieux...

    - Il a un drôle de nom, c't' aéroport, a dit la Minizupette à la descente de l'avion. Ze ne savais pas que les Zelvètes étaient tant amateurs de boissons!

    - Pourquoi dites vous cela? A demandé celui qui dit que ze suis son avatresse.

    - Vous n'avez pas lu le nom? C'est Zenève Cointreau!

    - Il vous faut açeter des lunettes; c'est Zenève Cointrin....

    - Difficultés pour lire comme illettrée elle a! S'est exclamée la Minizuplein touzours aussi acide.

    Comme nous passions près du lac, non loin du grand zet d'eau, z'ai voulu que nous nous arrétions.

    - Nous pourrions prendre un raffraiçissement. Et puis ze dois aller dare-dare aux commodités!

    Pendant que les autres prenaient une boisson, ze me suis éclipsée.... pour aller dans une grande banque ayant grand pignon sur ruen - en l'occurrence une place - dont ze tairais le nom.

    Le portier à l'entrée, en habit çamaré, m' a demandé:

    - Que puis-ze pour vous, Madame?

    - Mademoiselle, zeune homme, s'il vous plait. Ze voudrais voir votre directeur.

    (Z'ai oublié de vous préciser que z'avais mis mon plus beau noeud à çeveux et un superbissime collier de perles).

    - Ze ne sais pas si il est libre....

    - Mais allez donc vous en enquérir au lieu de rester planté là! Non mais parlez moi des banques suisses! Dites lui que ze suis une grande star de la TSF parisienne.

    Quelques minutes après , une accorte (et non une escort) secrétaire est venue me voir.

    - Monsieur le directeur va vous recevoir.

    Elle m'a conduite dans un immense bureau aux superbes lambris et à l'atmosphère feutrée.

    - Mossieu le directeur?

    - A qui ai-ze l'honneur?

    - Ze suis Minizup de Paris , mais çut ! C'est confidentiel et cet entretien doit rester absolument secret.

    - Mademoiselle, vous êtes en Suisse.

    - Mais ze le sais! Et à Zenève en plus! C'est pour cela que ze suis là et ze suis pressée.

    - Voulez-vous un cigare? Que puis-ze pour vous?

    - Il parait qu'on peut déposer çez vous...

    - Déposer quoi, çère amie?

    - Des çoses .... Des trucs  comme mossieu Cahuzac et .... en toute discrétion.

    - Vous voulez déposer de l'arzent...

    - Mais çut malheureux! Pas si fort! Parlez tout bas!C'est secret ze vous dis.

    - Vous souhaitez un compte secret... si je ne m'abuse;

    - C'est cela! Avec une clé que ze garderai au tour du cou.

    - Saze précaution, Mademoiselle... Et combien voulez placer dans notre honorable établissement?

    - Les économies de toute ma vie!

    - Oui, mais encore, m'a-t-il demandé d'un ton gourmand.

    - Cinquante....

    - Cinquante millions?

    Z'ai sorti mon billet de 50 euros que z'avais bien caçé sous ma zupe.

    - Nan! Cinquente euros que ze gardais zalousement dans une lessiveuse.

    - Et bien, ze vous conseille de les y remettre!!!

    Et il m'a fait mettre à la porte manu milatari ce gougnafier!

    Inutile de dire que ze n'ai rien dit quand ze suis revenue au café où m'attendaient les autres tout en bavardant.

    « Nourson blanc et son coussin (peluçe)Nourson qui semble frileux (peluçe) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :