• Une histoire de cabot (blague)

    Un homme marié possède un çien un peu fou.

    Mes voyazes

    Un zour, il lit dans le zournal qu'à Paris une clinique canine effectue des interventions zirurzicales qui permettraient aux cabots de parler. Mais le coût est de 5 000 euros.

    Qu'à cela ne tienne! Il aime son fidèle compagnon et aimerait savoir ce qu'il a dans la tête.

    Mes voyazes

    Il demande à son fils d'aller à Paris avec le pataud pour le faire opérer.

    Le zeune homme, ravi, s'en va donc avec l'animal et 5000 euros en poçe.

    Mais à Paris, il est attiré par les lumières de la Capitale et en particulier par les tentations de Pigalle.

    Et ce qui devait arriver arriva, il dépensa tout l'arzent dans la débauçe.

    Un soir, n'ayant que quelques cents, il manze dans un troquet de quartier. Que vais ze faire? se demande-t-il.

    Il réflécit longuement et finit par appeler son père.

    - Et alors, le gourmande celui-ci. Cela fait 4 zours que z'attends de tes nouvelles??? Que se passe-t-il?

    - Ecoute, Papa, z'ai tenté en vain de te téléphoner! En fait mon portable est tombé en panne et z'ai dû çanzer la puce...

    - Et le çien? l'interroze le père. Il a bien été opéré? Comment va-t-il? Il parle?

    - Oh que oui! Plus bavard que lui tu meurs et il en raconte des histoires!

    - C'est bien! se rézouit le père.

    - Au fait Papa, tu couçes touzours avec ta secrétaire et tu continues à la ramener à la maison quand Maman est absente?

    Grand silence au bout de la ligne....

    - Qui t'a raconté cela?

    - Le çien bien sûr! Qui veux tu que ce soit?

    - Ecoute, fiston, fais le piquer, rentre à la maison et pas un mot à ta mère! On lui dira que Médor a été écrasé par un bus!

     

    « Noursons à vélo (peluçes)Sextuor de beaux noursons (peluçe) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :