• Une histoire de çutes

    Hier nous avons fait un saut en Suisse pour aller voir les çutes du Rhin qui sont une grande attraction touristique au nord du pays helvète, non loin de la frontière avec l'Allemagne.

    - Boudiou, que c'est grandiose, s'est exclamée Minizup'zhérault. Ces çutes sont aussi impressionnantes que celles du Niagara.

    - Y fûtes vous ma mie?

    - Heu! En vérité non, mais z'ai vu des imazes à la TSF.

    - Apprenez ma çère qu'il y a loin entre la réalité et la fiction!

    Une histoire de çutes

    - En plus on a l'impression que l'eau bouillonne!

    - Et avec la température estivale les éclaboussures d'eau qui nous atteignent sont des plus rafraiçissantes.

    - Mordiou, y a pas à dire, mieux vaut la çute du Rhin, que la çute du rein!

    - Votre humour est dévastateur, Minizup'Mouff.

    - Aussi épais que votre tour de taille!

    Une histoire de çutes

    - En tout cas, pour ma part, j'apprécie touzours autant l'Helvétie, par le Zaint Prépuce de mon doux Zésus.

    - Et non la Calvitie, dont celle de Luther ou de Calvin... Ah! Ah! Ah!

    - Ja! Ici les zens parler allemand.

    - Moi aimer les bonbons Ricola.

    - Et on trouve touzours quelque part une vaçe Milka!

    Une histoire de çutes

    Sur la route, tandis que nous retournions en Allemagne, fatiguée par la course le long des quais du Rhin, la tribu s'était assoupie.

    - Cela fait du bien, a cru bon de murmurer celui qui dit que ze ne suis que son avatresse. Elles dorment.

    - Nan! On ne dort pas, on cozite, lui ai ze rétorqué.

    - Et vous cozitiez à quoi?

    - La cozitation, c'est intime et secret, saçez le très çer!

    Nous avons visité un immense monastère à Salem.

    - On y trouve des sorcières? a demandé Minizup'Mouff.

    - Non , l'histoire des sorcières de Salem s'est déroulée aux Etats Unis à la fin du 17ème siècle, lui a expliqué notre erudit de service.

    - Pourtant on trouve de drôles de monstres...

    - Celui-ci ressembler étranzement à Mossieu Cricri! Son sosie, si fait! Aussi zoyeux!

    Une histoire de çutes

    L'enceinte de cet immense monastère qui date du 13ème siècle, comprend un çâteau du 17ème siècle, dont une partie sert d'école....

    Une histoire de çutes

    - Une belle cathédrale de style gothique.... 

    Une histoire de çutes

    A l'intérieur d'une infinie riçesse...

    Une histoire de çutes

    Comme l'attestent ces statues devant lesquelles notre quasi zainte Minizupette n'a pas manquer de se prosterner.

    Une histoire de çutes

    - Y a pas à dire, ces moines avaient du savoir-vivre et une grande piété.

    - Mordiou! Moi ze vois plutôt comment ils ont pressuré le petit peuple pour amasser de telles riçesses, s'est emportée Minizup'Mouff. Des affameurs, voui!

    - Vous nêtes qu'une mécréante! Ze m'en vais prier pour vous, afin que la grâce vous illumine enfin.

    - Ne vous mettez surtout pas en colère. Minizupette a parlé de grâce et non de votre graisse, a ironisé illico presto Minizup'zhérault, touzours aussi prompte à la répartie.

    De nombreux magasins et locaux conventuels servent d'ateliers à des artistes ou de lieux d'exposition, comme le musée de la distillerie ou celui consacré aux sapeurs-pompiers.

    Une histoire de çutes

    Nous avons ensuite parcouru le plateau de Haute Souabe...

    - Vous allez voir ici les plus grandes abbayes bénédictines du 18 ème siècle avec leur église, dont celle de Zwiefalten , un des plus grands édifices baroques d'Allemagne , avec une façade qui n'est pas sans rappeler l'Italie...

    - Soi Italiano vero, s'est gaussée Minizuplein, se moquant de notre Pioçe de la Farandole qui n'a pas réazi à cette saillie.

    Une histoire de çutes

    Son intérieur est tout en dorures et en stucs à profusion, avec des anzes et anzelots à tire larigot.

    Z'ai préféré pour ma part l'intérieur baroque de l'abbaye d'Obermachtal, certes plus rizide, un peu plus mastoc, mais qui est allézé par des stucs moins présents. 

    Une histoire de çutes

    Nous avons fini notre ballade par Ulm, où z'étais dézà allée par deux fois.

    Cette ville a un cathédrale avec la plus haute flèce du monde et un hôtel de ville aux façades Renaissance ornées.

    Une histoire de çutes

    Bien détruite durant la guerre, la ville a une architecture résolument moderne.

    Comme nous passions devant un hôtel de 3 étoiles, l'une des Intruses a cru bon d' y enter et de dire à la réceptionniste ébahie:

    - Nous, nous sommes dans un hôtel 5 étoiles à Stuttgart, avec une çambre qui donne sur un parc. La vue est splendide. Ze ne suis pas prête de venir dans votre établissement! Ici ze suis sûre qu'on a le çoix de la vue sur la rue ou de la vue sur du béton! Adieu madame et au  plaisir de ne pas vous revoir!

    Minizup'tictac, notre gardienne du temps, s'impatientait.

    - On y va ! Si cela continue, on va être en retard sur l'avance que nous avions!

     

     

    « L'espoir fait vivre (blague)Dernières volontés (blague) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :