• Vive la croisière

     

    Z'ai fait cette nuit un rêve cauçemardesque que ze m'en vais vous narrer.

    La Minizupette avait participé dans un clandé à un zeu-concours et avait gagné une croisière!

    Z'aurais dû me méfier!

    - Etes vous sûre de votre lot?

    - Regardez, z'ai le boucher ...

    - On dit le vouçer!

    - Bon! Le bon d'éçanze qui décrit le lot: 10 zours d'une superbe croisière pour 2 personnes en pension complète. Féérique, non? Regardez les imazes...

    - Et avec qui allez vous partir?

    - Z'ai pensé à vous, ma çère.

    - Vous êtes bonne et zénéreuse.

    Nous voilà soudain sur le port.... Dans les rêves on passe subito presto d'un lieu à l'autre et d'une situation à une nouvelle sans transition.

    Puis on était sur le pont d'un raffiot rouillé sans possibilité de redescendre à terre.

    Le capitaine, avec un bandeau sur l'oeil gauçe et qui puait le mauvais rhum, nous a accueillies.

    - Où se trouve notre cabine avec vue sur la mer? ai-ze demandé.

    - Il y a un problème. Nous sommes arçi-bookés. Vous dormirez près de la salle des moteurs... Leur ronron vous bercera. Dépéçez vous d'aller poser vos bagazes. Dans 5 minutes, animation sur le pont!

    - Quel début!

    - Ne râlez pas dézà .... Ze sens qu'on va se régaler! dit la quasi zainte pleine d'optimisme.

    Nous voilà sur le pont...

    - Capitaine? C'est quoi l'animation?

    - Vous voyez ces seaux et ces balayettes...

    - Voui! Voui! Ze les vois, s'est exclamée crédule Minizupette.

    - Bien! Le zeu consiste à curer à fond le pont, de briquer les bastingages .... Vous avez 4 heures pour ce faire.

    - Mais ... C'est du ménaze.

    - Par la barbe de Neptune, c'est de la rébellion?

    - Nan! Nan! C'est une question. Cette animation nous plaît fort énormément par la plume de zaint Rogatien.

    A la fin nous étions sur les rotules.

    Le capitaine est revenu.

    - C'est bientôt le repas.

    - Ah! Zic! il paraît qu'on se goberze en croisière.

    - Suivez-moi.

    il nous a conduites en cuisine.

    - Il n'y a pas de salle à manzer? ai-ze demandé.

    - Vous vous croyez sur le France?

    Il nous a montré un énorme tas de pommes de terre.

    - C'est trop pour nous!

    - Vous allez les épluçer!

    - Hein?

    - Ici tout le monde met la main à la patte ...de souris!

    Durant 3 heures nous avons dû peler les patates.

    Quand nous avons fini, en naze, nous étions épuisées.

    - Bon maintenant nouvelle animation: comment avance un bâteau? C'est une conférence sur la marine.

    Et nous voilà dans la salle de çauffe.

    - Vous avez ici des pelles et ce tas de çarbon. Il suffit de mettre le çarbon dans les maçines .... Le cours dure 3 heures .... Le temps que vous ayez mis tout le çarbon.... Ze reviendrai vous çerçer à la fin de cette conférence...

    Tout à coup une sirène a retenti...

    - On coule! On coule! Ai-ze crié, azitée, en transpirant.

    - Qu'avez vous? C'est l'heure de se lever!

    C'était Minizup'Cosette qui me réveillait!

    « Zainte Marcelle (qui n'abusait pas de sel)Présentation du Seigneur (ze n'ai pas eu cet honneur!) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :