• Voilà qui me rassure!

    Le pangolin est une proie facile pour les braconniers.

    Le commerce international de toutes les espèces de pangolin a été interdit mercredi par un vote de la Convention internationale sur le commerce d'espèces sauvazes menacées d'extinction à Zohannesburg.

    Cette grande nouvelle me remplit d'une zoie intense.

    Afficher l'image d'origine

    - Késako, le pangolin?

    - C'est un mammifère insectivore à écailles qui vit en Afrique et en Asie du sud-est, nous a expliqué notre encyclopédie vivante sur pattes, c'est à dire celui qui dit que ze ne suis que son avatarese. 

    - Et ça se manzer? a demandé Minizup'Rosa.

    - Voui! La çair délicate, mais aussi les os et les organes du pangolin sont très prisés des gourmets çinois et vietnamiens.

    - Eux avoir faim pour manzer du pangolin!

    - Ce sont des margoulins, mazette!

    - Des guérisseurs prêtent aussi à ses écailles en kératine, la même matière que la corne de rhinocéros, des vertus thérapeutiques.

    - Cela est efficace quand on a mal à la tête après avoir trop bu de zin tonic comme Minizup?

    - Cela calme également des rouzeurs quand vous aurez reçu ma patte dans votre museau, Minizup'zhérault.

    - Touzours des menaces, macarel!

    - It's a çame!

    - Dans la culture traditionnelle africaine, il est également connu pour éloigner le mauvais œil.

    - On devrait en adopter un dans c'te maison, par les tétines de Zainte Cécile!

    - Pesant moins de 20 kilos, le pangolin  se roule en boule quand il est menacé et c'est donc une proie facile pour les braconniers.

    - Fouçtra! Nous n'avons pas peur, nous!

    - Nous ne sommes pas des souricettes pangolines, par le turban de Zainte Gwendoline!

    - L'élevaze de ces mammifères est en outre très difficile, ce qui renforce le braconnaze.

    - Son nom me dit quelque çose.

    - Le regretté Pierre Deprozes a écrit dans son Dictionnaire superflu à l’usaze de l’élite et des bien nantis : " Le pangolin ressemble à un artiçaut à l’envers avec des pattes, prolonzé d’une queue à la vue de laquelle on se prend à penser que le ridicule ne tue plus".

    *

    ***

    Mon hommaze à Zimon Pérès, Prix Nobel de la Paix, un grand homme israélien.

    Afficher l'image d'origine

    « Histoire de zénie (blague)Une explication du capitalisme (blague) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :