• Vont elles en arriver aux pattes?

    Hier, la dispute entre notre quasi zainte et Minizup'Zhérault a atteint un paroxysme incroyable et zamais atteiint zusqu'à présent.

    - Par le gourdin de zaint Martial, si vous me çerçez, vous allez me trouver, ma mie!

    - Hi! Hi! La grenouille de bénitier se rebiffe, macarel!

    - Ma patience a des limites!

    - Vous voulez en découdre, ma çère? Il va vous en cuire!

    - Ze suis votre souris, par la tête trançée de zaint Denis!

    - Attention, barmelouse, ze suis çampionne de boxe!

    - Et moi ze pratique la lutte romaine, par les tenailles de zainte Appoline.

    - Vous vouloir dire la lutte roumaine, Minizupette! est intervenue Minizup'iéla.

    - Nan! Ze parle de la lutte qu'on pratique au Vatican contre les zhérétiques!

    - Boudiou! Z'ai peur! Regardez, ze tremble, macaniçe.... Arrêtez de me faire rire, bestioulette, z'ai le museau zercé!

    - Venez y! Vous allez voir de quel bois de bûçer ze me çauffe!

    Vont elles en arriver aux pattes?

    - Peace and love! s'est exclamée Minizup'tictac! L'heure est à l'apaisement.

    - Ze vous serais oblizée de vous calmer, est intervenue à son tour Minizup'Cosette qui était en train de cuisiner.

    - Atçoubi! Elle n'a qu'à pas me çerçer, la dévote!

    - Vous n'allez pas vous battre comme des çiffonières tout de même, a cru bon de s' interposer Minizup'Kiki de Vitry.

    - Vous nous faire penser à des Intruses des rues!

    - It's a pity!

    Finalement, après quelques palabres, elles se sont calmées.

    - Serrez vous donc la patte, a dit Minizup'Fandango.

    Et le calme est revenu dans la maison. Mais zusqu'à quand? Ze vous zure, z'ai bien du mal parfois à zérer cette tribu!

    « La zainte des dentistes: Zainte ApollineHéloïse (çantée par Cloclo) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :