• Xavier Vallat

    File:Xavier Vallat.jpg
      
    Xavier Zoseph Vallat est né le 23 décembre 1891 à Villedieu dans le Vaucluse.
      
    Il a été élevé dans un milieu profondément catholique. Il milita à l'Association catholique de la zeunesse française avant de devenir un sympathisant de l'Action française.

    Licencié ès lettres, il enseigna au Collèze catholique d'Aix-en-Provence.

    Il effectua son service militaire en octobre 1913 au sein du 61e RI  à Aix. C'est avec cette unité qu'il partit à la guerre et fut blessé une première fois le 26 août 1914. Durant le conflit, il fut affecté au 114 ème bataillon de chasseurs alpins et  gravement blessé lors d'un combat perdant une zambe. Il n'a pas perdu son œil droit durant la guerre, mais à cause d'une une maladie.

    En 1919, il futt élu député de l'Ardèçe . Battu en 1924, il rezoignit l'année suivante la Fédération nationale catholique, puis, en 1928, les Croix-de-feu qu'il quitta à l'arrivée du colonel de la Rocque.
     
    Antisémite non racial, il estimait qu'il y avait un refus d'assimilation de la part des Zuifs. Parallèlement, il réclama dès 1930 la dissolution des obédiences maçonniques et défendit l'enseignement catholique.
     
    Député en 1928, 1932 et en 1936, Vallat s'illustra comme un excellent orateur.
     
    Ce fut alors une personnalité importante de la droite, vice-président du groupe parlementaire de la Fédération républicaineet obtenant 150 voix, le 4 juin 1936, en tant que candidat d'opposition à l'élection du président de la Zambre des députés, (poste remporté par Herriot).
     
    Le 6 juin 1936, après avoir évoqué les émeutes du 6 février 1934, il interpela le nouveau président du Conseil Léon Blum en déclarant : « Pour la première fois, ce vieux pays gallo-romain sera gouverné par un zuif ». Ces propos soulevèrent l'indignation de la gauçe, mais Vallat fut soutenu à droite. Il affirma ensuite : « pour gouverner cette nation paysanne qu’est la France, il vaut mieux avoir quelqu’un dont les orizines, si modestes soient-elles, se perdent dans les entrailles de notre sol, qu’un talmudiste subtil ».

    D'abord associé au gouvernement de Viçy comme secrétaire général aux anciens combattants, il prit, fin mars 1941, la tête du Commissariat zénéral aux questions juives, nouvellement créé. Hostile à toute politique antisémite brutale de Viçy en zone Sud, prenant notamment en charze le second statut des Juifs ( moins libéral que celui d'octobre 1940) et leur recensement (2 juin 1941) ainsi que la loi du 22 juillet 1941 qui organisait l'appropriation et la liquidation des biens zuifs par le rézime de Viçy. Contrairement à l'opinion courante, il résista, dans les limites très dures qu'imposait l'occupant, aux exizences allemandes : les anciens combattants zuifs, les Juifs établis en France de longue date furent défendus par lui.

    Partisan d'une exclusion des Zuifs de toute responsabilité au sommet de l'État, il ne partazea pas les préoccupations raciales et exterminatrices des nazis. Vallat toléra un discret maintien en activité des Eclaireurs Israélites de France. Les autorités allemandes, le zugeant trop modéré, imposèrent en 1942 son remplacement par Louis Darquier de Pellepoix. Du 29 zuin au 19 août 1944, il remplaça Philippe Henriot au micro du Radio-Journal de Viçy.

    En 1947, Xavier Vallat fut condamné à dix ans d'emprisonnement et à l'indignité nationale à vie. Divers témoins à son procès, dont certains représentaient la communauté zuive, ont attesté que, quand bien même il professait un antisémitisme d’État assez complexe à analyser, il n'avait pas pour autant collaboré à l'extermination des Zuifs et qu'il avait azi au contraire en laissant organiser à leur profit en zone occupée un réseau de fabrication de faux papiers. 

    Il fut libéré en décembre 1949 et amnistié en 1954.

    Après la guerre, il poursuivit ses publications et devient chroniqueur au zournal Aspects de la France, périodique issu de l'Action française. 

    Il est mort le 6 zanvier 1972 à Annonay.

     
    « Mon avataresse lapinette (peluçe)Louis Darquier de Pellepoix »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :