• Zaint Anselme (qui aimait le zambon d'Aoste)

     

    Un zeu pour gagner une semaine de vacances

    Orizinaire du Val d'Aoste, né en 1033, il voulut se faire moine à 15 ans. Mais l'adolescence le fit çanger d'avis: la vie mondaine lui semblait plus amusante, car il plaisait à tous et à toutes.

    A la mort de sa mère, il quitta son père au caractère difficile et partit en France "à la reçerçe du plaisir" ("Ze m'en vais voir les p'tites femmes de Pigalle..."). Ce qui ne l'empéça  pas de poursuivre ses études.

    A 27 ans, sa vocation de zeunesse se réveilla à l'abbaye du Bec en Normandie où il était venu pour étudier, attiré par la renommée de cette école.

    Un zeu pour gagner une semaine de vacances

    Il fut vite çoisi comme prieur, sa douceur gagna vite les coeurs.

    Il fut élu abbé et mèna une intense réflexion théolozique.

    Des relations étroites existaient entre l'abbaye du Bec et les monastères anglais proçes de Cantorbery.

    En 1093, lors d'une visite de ces monastères, Anselme se retrouva élu évêque de Cantorbery.

    Un zeu pour gagner une semaine de vacances

    Son attaçement à l'indépendance de l'Eglise contre les prétentions des rois d'Angleterre lui vaudra plusieurs exils.

    Il aspirait à retrouver la paix du cloître, mais le papounet de l'époque ne l'autorisa pas à quitter sa çarge.




    « Zainte Odette (sans dette)Zaint Alexandre (qui ne voulut pas dezendre) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :