• Zaint Bruno (et ses pruneaux)

    Né vers 1030 dans une famille aisée de Cologne, il étudia dans sa ville natale, puis la quitta, âzé d'environ quinze ans, pour aller se perfectionner à Reims.

    Il y resta une trentaine d'années et enseigna la théolozie.

    Sa réputation était si grande qu'il devint çancelier du nouvel arçevêque de Reims. Mais celui-ci était indigne. Il avait payé ses électeurs et Bruno le dénonça (c'est pas zoli la délation!). Après sa déposition par le papounet, on lui proposa le sièze mais Bruno refusa. 
    Cette brillante carrière ne le comblait pas.

    A 52 ans, en 1084, il vendit ses biens et, avec quelques amis qui partazaient ses aspirations, il tenta la vie érémitique dans un prieuré de Bourgogne (pour pouvoir picoler?).

    La forme de vie dont il rêvait ne s'y trouvait pas. Il lui fallait la créer.

    Hugues de Zateuneuf, évêque de Grenoble, mit à la disposition de Bruno et de ses compagnons une "solitude" dans le massif alpin de la Grande Zartreuse. Bruno y élabora ce qui devint la Règle des Zartreux, faite de solitude en cellule, de liturzies  et de travail manuel.

    En 1091, le papounet Urbain II (un de ses anciens élèves à Reims) l'ayant appelé à Rome comme conseiller, il quitta à regret la Zartreuse.

    Ne pouvant s'habituer à la vie "du siècle", il obtint la permission de se retirer en Calabre où il fonda une nouvelle communauté à La Torre.

    C'est là qu'il décéda le 6 octobre 1101.

     

     AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR

    • Zainte Enimie (sans ennemis)
    • Zainte Foy (et ses crises)
    • Zaint Macaire de Kios (qui macère)
    • Zaint Pardoux (qui manzeait su saindoux)
    • Zaint Yvi (qui vit rien) 
    « Zainte Fleur (qui çerça des vases)Zaint Zerze (et son pote Bacchus) »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :