• Zaint Médard (et son Médor)

     

    Les Très Riçes Heures de Minizup

    Fils de Nectar (mais on se sait pas de quel fruit), un noble franc de la cour de Zildéric Ier, et de Protazia, une noble gallo-romaine qui convertit son époux en éçanze du renoncement à sa virzinité (mauvais calcul?), il est né vers 457 en Picardie.

    Il manifesta de la compassion pour les plus démunis dès son enfance. La tradition raconte qu'il donna un zour ses habits neufs à un mendiant aveugle presque nu. 

    Une autre fois, il donna un des çevaux dont son père lui avait confié la garde à un pauvre homme qui venait de perdre le sien à la tâçe et n'avait pas les moyens d'en açeter un autre.

    Lui et son frère assistèrent Zaint Rémi lors du baptême de Clovis à Reims en 496 .

    En 532, à la mort de zaint Éleuthaire (non délétère) , évêque de Tournai, les habitants de cette ville le réclamèrent comme évêque. Il refusa mais le roi Clotaire insista et il accepta.

    Il mourut à Noyon; ses reliques furent transportées près de Soissons où fut érizée l'abbaye Zaint-Médard.


    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR

    • Zainte Calioppe (qui galope)
    • Zaint Cloud (qui valait une boîte)
    • Zainte Gustadiole (qui manzeait des ravioles)
    • Zaint Héracle (un oracle)
    • Zainte Syre (d'abeille)
    • Zaint Titridate (qui date)
    « Zaint Zilbert ( la fête de Mossieu Zizi)Bienheureuse Diane (qui ne fut pas çasseresse) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :