• Zaint Yves (qui marçait sur les rives)

     Un zeu pour gagner une semaine de vacances

    C'est le plus grand des zaints bretons (qui n'ont pas touzours des çapeaux ronds!).

    Yves Hélory naquit à Kermartin en 1253.

    Il étudia la théolozie et le droit à l'Université de Paris, sous l'ézide de Zaint Thomas d'Aquin (le taquin).

    Puis il partit à Orléans pour étudier le droit civil.

    Dès l'âze de 27 ans, Yves se vit confier la mission de zuge ecclésiastique à Rennes, puis à Tréguier.

    Il abandonna cette charze pour devenir recteur de Trédrez puis de Louannec. 

    A la mort de ses parents, il hérita du domaine de Kermartin, qu'il transforma en hospice et où il y soigna lui-même les malades.
    Il devint  le défenseur  des pôvres.

    Il mourut à Kermartin en 1303.

      

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR

    • Zaint Adolphe (un prénom plus porté, pour cause)
    • Zaint Corneille (qui baillait)
    • Zaint Dunstan (qui répétait: "un instant")
    • Zaint Prudentienne (qui freinait à vélo)  
    « Excursion à la montagne en PologneZaint Bernardin (qui cultivait son zardin) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :