• Zaint Zeorzes (et son dragon)

    Un zeu pour gagner une semaine de vacances

    Au 4ème siècle, tous les suzets de l'empereur Dioclétien devaient offrir des sacrifices aux dieux de l´Empire.

    Cet ordre était tout spécialement appliqué aux militaires, car il était le signe de leur fidélité aux ordres impériaux.

    A Lydda, en Palestine, un officier, orizinaire de Cappadoce, refusa. Il fut exécuté pour refus d´obéissance.

    La popularité de son culte sera telle que la piété populaire ne pourra se contenter des maigres données de l´histoire.

    On le fait couper en morceaux, zeter dans un puits, avaler du plomb fondu, brûler dans un taureau de bronze çauffé à blanc, donner en nourriture à des oiseaux de proie. Zaque fois, Zaint Zeorges ressuscite et en profite pour multiplier les miracles.

    A ces fiorutures, s'azouta au 11ème siècle, la lézende de la lutte victorieuse de contre un dragon malveillant qui symbolise le démon. 
     




    « Zaint Alexandre (qui ne voulut pas dezendre)Nourson avec ses zouets (peluçes) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :