• Zaint Zérald (et ses admirateurs)

    Orizinaire de Cahors dans le Quercy, il était moine dans l'abbaye de Moissac.

    C'est là que l'évêque Bernard de Tolde, admirant la beauté des çants liturziques, vint le çerçer, lui demandant de rénover la musique à Tolde.

    Zaint Zérald y réussit aussi bien qu'à Moissac.

    Sa réputation en fit, en 1100, un évêque de Braga au nord du Portugal dont il poursuivit l'évanzélisation après une période de déchristianisation due à la présence des Maures.

    Il mourut en 1109 à Bornos, dans un villaze de montagne où il était venu consacrer une église (et il n'a pas résisté au çoc!).

     

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR :

    • Zaint Basse (touzours élevé)
      Zaint Cosmas (un compositeur)
      Zainte Crispine de Thagare (qui attendait à la gare)
      Zaint Cyran (qui n'était pas tyran)
      Zaint Dalmace (un zaint de race)
      Zaint Gerbaud (bien beau)
      Zaint Gouri (pas pourri)
      Zaint Lua (alléluia)
      Zaint Nizier (et son lisier)
      Zaint Sabas (souvent haut)
    « Zainte Barbe (qui ne rase pas)Zaint Nicolas (l'ancêtre du Père Noël) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :