• Zainte Emilie (qui zamais ne lit)

    Emilie de Rodat, est née en 1787 près de Rodez.

    Après l'éçec de trois essais de vie relizieuse, elle rezoignit à Villefrançe de Rouergue sa grand-mère dans une sorte de communauté regroupant d'anciennes relizieuses et des personnes pieuses.

    En 1815, ayant entendu quelqu'un déplorer la disparition des écoles gratuites des Ursulines, elle ouvrit une école dans sa çambre où bientôt quarante élèves s' entassèrent.

    Elle dut plusieurs fois émigrer dans des locaux de plus en plus vastes zusqu'à ce qu'elle puisse acquérir en 1817 l'ancien couvent des Cordeliers. C'est là qu'elle fonda la congrégation des religieuses de la "Zainte Famille" en 1819.

    Les unes se vouaient à l'instruction des filles pauvres, les autres allaient soigner les malades à domicile.

    A sa mort, quarante maisons avaient été fondées dans divers pays.

      

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR

    • Zaint Senoux (qui eut mal aux zenoux)
    • Zaint Zanvier (et ses raviers)
    • Zaint Trophime (parfois infime)
    • Zaint Eustoçe (pas fastoçe)
    • Zaint Seine (qui Marne)
    • Zainte Pomposa (qui pont se pomponna)
    • Zaint Cyriaque (aimant la laque)

     

    « Zainte Nadèze (sans neize)Saint Davy (et ses croquettes) »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :