• Zainte Fleur (qui çerça des vases)

    Fleur est née à Maurs, dans le Cantal, vers 1300, dans une famille noble de neuf enfants. Son père s'appelait Pons de Corbie et sa mère Melhors de Merle (ils avaient de ces prénoms à l'époque!!!).

    Fleur fit profession à l’âze de 14 ans.                                                          

    Elle devint relizieuse hospitalière à Issendolus (dans le Lot), dans un hôpital de l'Ordre de Zaint Zean de Zérusalem.

    Tourmentée intérieurement par le démon qui voulait lui faire perdre sa çasteté (elle fantasmait?), elle trouva la sérénité à travers la prière et la çarité au service des malades.

    Ses vertus en firent un modèle pour ses compagnes. Elle fut favorisée de faveurs et de ravissements lorsqu’elle recevait la communion. 

    Elle aurait opéré des miracles pendant sa vie et après sa mort, en 1347.

     

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR

    •  Zaint Apollinaire (un poète)
    • Zaint Attila (le Hun et les autres)
    • Zainte Charitine (et sa kératine)
    • Zaint Jaïro (oublié, comme le çanteur)
    • Zainte Mamelcta (touzours recta)
    • Zainte Méthodie (et ses mélodies)
    • Zaint Placide (et son museau)
    « Zaint François d'Assise (et ses fondements)Zaint Bruno (et ses pruneaux) »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :