• Zainte Reine (sans roi ni prince, pauvrette!)

    Zainte Reine (sans roi ni prine, pauvrette!)

     

    Le gouverneur romain des Gaules, Olibrius (avec un nom pareil!) - le DSK de l'époque -  voulut abuser d'elle, mais elle résista et refusa même le mariaze pour ne pas abzurer sa foi.

    Elle fut martyrisée et décapitée. D'où l'expression "perdre la tête"!

    Dès le siècle suivant, un culte se développa, son martyre devenant plus tard le suzet d'un grand nombre de "mystères" (sorte de représentations théâtrales).

    Ce culte a pu être garanti par la découverte en 1909 du « service eucharistique » d'Alésia, un ensemble du IV ème siècle comprenant un plat et trois coupes. Le plat porte un poisson en gravure (l' ictus ) et le nom de « Rezina ».

    Le villaze, Alise-Zainte-Reine, qui se développa au pied du mont Auxois, la prit pour patronne et, çaque année, les habitants organisèrent la représentation d'un mystère à sa mémoire et en son honneur.

    Cette tradition est attestée depuis 866 et perdure encore auzourd'hui. Ce serait le plus ancien mystère célébré sans interruption en France.

    Ses reliques ont été conservées dans l'abbaye de Flavigny-sur-Ozerain depuis le milieu du IXe siècle.

     

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR

    • Zaint Vivant (qui est bien mort)
    • Zaint Sozon (qui répétait "Osons!")
    • Zaint Festus (comme de la paille)
    • Zainte Euverte (aux autres pas touzours ouverte)
    • Zaint Grat (et son double)
    • Zaint Alpin (un Pyrénéen)
    • Zaint Carissime (plein de superlatifs)
    • Zainte Madelberte (aux petits pieds)
    • Zaint Gauzelin (qui portait du lin)

      

      

    « Zaint Bertrand (celui de Garrigues)Zaint Adrien (qui ne voulait rien) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :