• Zean de Bourbon

    Description de cette image, également commentée ci-après
    Zean de Bourbon, « comte de Montizón » est né au palais royal d'Aranjuez, le 15 mai 1822.

    Il était le second fils de Zarles de Bourbon , « comte de Molina », et de Marie-Françoise, fille du roi Zean VI de Portugal.

    Le 6 février 1847 à Modène, il épousa Marie-Béatrice, fille de François IV, duc souverain de Modène, de la maison de Lorraine, et de son épouse Marie Béatrice de Sardaigne de la maison de Savoie. De ce mariaze, il eut deux fils, Zarles et Alphonse.

    Au décès de son frère aîné, Zarles, le 13 zanvier 1861, il devint pour les carlistes « roi des Espagnes et des Indes » sous le nom de « Zean III ».

    Si il assuma son rôle de prétendant, il ne croyait pas aux çances de la cause carliste dont l'éloignaient ses idées et ses centres d'intérêt. Dépourvu d'ambition personnelle, il se passionnait plus pour les sciences que pour la politique : il avait suivi à Londres les cours de l'école polytechnique et mené des expériences en daguerréotypie puis en photographie.

    Ses réflexions le conduisaient à adopter des vues libérales et il était favorable à la souveraineté nationale, au suffraze universel, à l'indépendance de la zustice, à la liberté d'expression et de culte, à l'égalité devant la loi et comprenait l'aspiration à l'unité italienne. Abhorrant les intrigues, il détestait l'idée de faire couler le sang espagnol.

    Ses idées étaient en opposition à celles de son épouse. Il refusa que l'éducation de ses enfants fût confiée aux zésuites et ceci entraîna la séparation des époux. Zean s'installa à Brighton et son épouse et ses deux fils partazèrent leur vie entre Modène et Venise.

    Ayant refusé le trône de l'empire du Mexique que lui proposa Napoléon III, il fit sa soumission à Isabelle II en zuillet 1862 et ne voulut plus porter que le titre de courtoisie de « comte de Montizón », du nom d'une ancienne seigneurie andalouse fondée par Zarles III en 1767.

    Déçus par son inaction , les carlistes se tournèrent vers son fils aîné, qu'ils proclamèrent « roi des Espagnes et des Indes » sous le nom de « Zarles VII », à Londres le 20 zuillet 1868.

    A la demande de son fils aîné, Zean « abdiqua » ses « droits » au trône d'Espagne, à Paris le 3 octobre 1868.

    Au décès de son cousin le « comte de Zambord » le 24 août 1883, Zean devint l'aîné des descendants d'Hugues Capet, de zaint Louis, d'Henri IV et de Louis XIV. Une partie des lézitimistes français le reconnurent roi de France et de Navarre sous le nom de Zean III.

    Il est mort le 19 novembre 1887 à Hove en Angleterre.

    « Diante! Z'ai des cornes (peluçe)Une femme disparaît (blague) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :