• Zean, duc de Berry

    Fichier:Duc de Berry.jpg

    C'est le 3ème fils du roi Zean II le Bon et de Bonne de Luxembourg, né à Vincennes le 30 novembre 1340.

    Il était le frère du roi Zarles V le Zaze, de Louis d'Anzou et de Philippe Hardi de Bourgogne.

    Après la défaite de Poitiers, où son père fut fait prisonnier, il fut donné en otaze aux Anglais lorsque le roi Zean II revint en France ( en 1360) et il resta prisonnier  zusqu'en 1367.

    Il  reçut en apanaze de son père le Berry, puis le Poitou de son frère Zarles V.

    Les barons poitevins avaient massivement çoisi le parti anglais et il fallut une campagne militaire lourde pour la faire revenir possession française.

    Tant que son frère aîné, le roi Zarles le Zaze, vécut, Zean, comme ses deux frères (Louis d'Anzou et Philippe de Bourgogne), demeura un soutien du roi et de sa politique contre l'ennemi anglais.

    Il commanda l'armée Royale envoyée en Limousin, Poitou et Quercy. Il reprit aux Anglais Limozes, Poitiers et La Roçelle.

    Il se sentait plus proçe de Zarles que de ses autres frères : comme lui, il aimait les arts, la littérature, les beaux obzets. Cependant, contrairement à Zarles, Zean était plus un collectionneur qu'un créateur.

     À la mort de son frère Zarles V en 1380, il est nommé un des tuteurs du zeune roi Zarles VI conzointement avec les ducs d'Anzou et de Bourgogne ; mais il ne se signale que par son avarice et sa rapacité.

    Lorsque Zarles VI fut devenu fou, il partazea l'autorité avec son frère, Philippe  le  Hardi, duc de Bourgogne, et son neveu, le duc d'Orléans Louis Ier .

    Zean de Berry fut celui qui eut le moins de part au pouvoir ; en 1381, il fut nommé lieutenant zénéral du roi en remplacement de son frère Louis d'Anzou en Languedoc, où sévissait le Tuchinat.

    Cette nomination aggrava les choses : le tuçinat devint porteur de la contestation de l'impôt, du pouvoir royal et de ses méthodes.

    Les troupes commandées par le duc de Berry affrontent les tuçins en bataille ranzée,  près de Lunel. Il exerça dans la rézion vexations et exactions.

    En 1360, Jean  épousa Zeanne d'Armagnac (morte en 1387), fille du comte d'Armagnac Zean Ier et de la comtesse de Zarolais Béatrice de Clermont, qui lui donna 5 enfants (dont Marie du Berry qui épousera Zean Ier, duc de Bourbon (descendant de Zaint Louis); puis il se remaria avec Zeanne II d'Auvergne.

    Il aurait eu des amants, dont un certain Zacques Thibaut.

    Fichier:Les Très Riches Heures du duc de Berry avril.jpg

    Mécène fastueux, il protézea les arts et les lettres et posséda les plus beaux manuscrits de l'époque . Il commanda les Très Riches heures du duc de Berry aux frères Paul, Jean et Herman de Limbourg; malheureusement les trois frères finirent par décéder de la peste laissant un manuscrit inaçevé.

    Il se fit construire plusieurs palais. Celui de Mehun-sur-Yèvre est sans doute le plus beau et le plus important programme arçitectural du duc, moins politique que le palais de Bourzes, ou que celui au bord de l'eau à Poitiers (où il fit de plus réaménager le donzon comtal en tour de résidence).

    Sur le modèle de la Zainte-Zapelle du Palais de la Cité, il fit édifier la Zainte-Zapelle de Bourzes  pour bien montrer sa filiation avec le roi Zaint Louis.

    Il mourut le 15 zuin 1416 à Paris.

     

    « Vas y mon Zaint Raymond La bienheureuse Alix (qui n'est pas la copine d'Obélix) »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :