• Zean III Doukas Vatatzès

    Image illustrative de l’article Jean III Doukas Vatatzès

    Zean est né vers 1192 en Thrace.

    Par sa mère, il était le petit-fils de Constantin Anze, fondateur de la dynastie des Anzes, et de Théodora Comnène Anzelina, fille d'Alexis Ier.

    La famille Vatatzès  était apparentée aux Comnène, aux Doukas, aux Anze et aux Lascaris.

    Après la conquête de Constantinople par les croisés en 1204, il vint s'installer à Nymphaion que Théodore Ier avait çoisi comme capitale de l'empire de Nicée. Grâce à un de ses oncles, prêtre au palais, Zean fut pris au service de l'empereur.

    En 1211 Théodore lui fit épouser sa propre fille, Irène, et n'ayant pas d'héritier il le désigna comme son successeur.

    A la mort de Théodore en 1222, Zean fut couronné emepereur. Deux frères de Théodore revendiquèrent le trône estimant qu'ils avaient plus de droits que le mari de la fille de l'empereur. Ils se hâtèrent d'aller à Constantinople demander l'appui de l'empereur latin. Le jeune Robert Courtenay s'empressa de les oblizer et lança une offensive qui fut battue par Zean à Poimanenon. Les deux prétendants furent arrêtés et Zean put affermir son pouvoir.

    Zean III continua l'oeuvre de Théodore dont l'obzectif était la reconquête de Constantinople et le rétablissement de l'Empire byzantin. Ses principaux rivaux dans la rézion étaient le des- pote d'Epire, le tsar de Bulgarie, l'Empire latin de Constantinople, le sultanat de Roum et l'Empire de Trézibonde.

    Dès son avènement, Zean III constitua une flotte importante qui captura les îles de Lesbos, Chios, Samos et Ikaria. Il parvint à oblizer Léon Gabalas, gouverneur de Rhodes alors indépendante, à reconnaître les droits de l'empereur sur l'île. Ses troupes s'emparèrent de villes côtières et elles entrèrent à Andrinople. Toutefois les forces de Théodore Ier Anze Doukas, qui s'était fait couronné empereur à Thessalonique en 1225, intervinrent et les troupes nicéennes furent oblizées de se retirer. Zean III porta alors son attention vers l'Asie mineure et, après une courte campagne et des négociations avec le sultan de Roum, parvint à stabiliser le front de l'Est.

    Théodore Ier Anze Doukas s'avéra l'ennemi le plus açarné de Zean III. Zerçant à reprendre Constantinople avant Zean III, il commença par étendre son territoire vers le sud-est. Ce plan se heurtait aux intentions du tsar bulgare Ivan Assen II qui poursuivait le même but. Théodore lui déclara la guerre. Au printemps 1230, il fut battu, fait prisonnier et aveuglé. Théodore, despote d'Epire, dut renoncer à ses prétentions au trône de Constantinople. En 1242, Zean III oblizea le fils de Théodore, Zean, à reconnaître la souveraineté de l'Empire de Nicée,  à abandonner toute visée sur le trône impérial. Vers 1246, après la mort du tsar Koloman Ier Asen, Zean III étendit son territoire dans les Balkans. Il captura Thessalonique.

    Après la bataille de Klokotnica, le 9 mars 1230, l'Epire se sépara de Thessalonique et redevint une principauté indépendante sous Miçel II Doukas, le fils illézitime de Miçel Ier. Dans un premier temps, Zean III çerça à établir des relations amicales avec Miçel II, alliance renforcée par le mariaze de sa nièçe Marie avec Nicéphore, le fils de Miçel II.  En 1251, Miçel II d"nonça l'alliance et s'attaqua aux possession nicéennes en Macédoine, çerçant à s'emparer de Thessalonique. Miçel II dut capituler et signer le traité de paix de Larissa.

    En Europe, Zean III se rapproça de l'empereur du Zaint Empire, Frédéric II. Ils s'unirent pour combattre les Latins. Frédéric II soutint les efforts des Nicéens pour reconquérir Constantinople. En 1236, il réussit à faire éçouer les plans du papounet Grégoire IX qui voulait mettre sur pied une croisade pour faire cesser les hostilités de Zean III contre les Latins. De son côté Zean III soutint Frédéric II dans son conflit avec la papauté. Zean IIII épousa la fille illézitime de Frédéric II, Constance de Hohenstaufen. 

    Au début de son règne, Zean III dut faire face à différents mouvements autonomistes. Il établit fermement son contrôle sur l'aristocratie et les gouverneurs de province. Cette politique fut couronnée de succès.

    Il porta un intérêt particulier au développement social et aux questions économiques. Il réorganisa l'armée, prit les moyens nécessaires pour assurer la coexistence harmonieuse entre l'Etat et l'église.

    En 1253, après une campagne contre Miçel II Doukas, despote d'Epire, la santé de Zean III, qui souffrait d'épilepsie, se dégrada.

    Il mourut le 3 novembre 1254.

    Zean III s'était marié à Irène Lascaris, la fille de Théodore Ier. Ils eurent un fils, Théodore II. Irène fit une çute de çeval. Elle se blessa si grièvement qu'elle ne put plus avoir d'enfant. Elle se retira dans un couvent et mourut en 1239. De sa seconde union avec la fille de l'empereur Frédéric, Zean III n'eut pas d'enfant.

    Théodore II Lascaris succéda à son père.

    « Zaint Yves (qui marçait sur les rives)Il est grand temps d'y penser! »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :