• Zénon

    Image illustrative de l’article Zénon (empereur byzantin)

    Zénon est né en Turquie vers 425 dans une famille noble isaurienne. Son nom de naissance était Tarasis, fils de Codissa. Il prit le nom de Flavius Zeno Perpettus lors de son mariaze avec la fille de Léon Ier, Aelia Ariadné.

    Il se fit rapidement remarquer pour ses talents militaires.

    Léon Ier çerçait à éçapper à l'emprise des mercenaires alamans et alains et à l'influence de leu çef, Aspar. Etant un Alain de confession arienne, Aspar ne pouvait pas accéder au trône. Il favorisa l'accession de Macrien et de Léon Ier, dont une des filles avait épousé son fils.

    A la même époque, dans l'Empire d'Occident, Ricimer faisait et défaisait les empereurs.

    C'est dans ce contexte que Zénon parvint au pouvoir. En 466, il dénonça la trahison d'un des fils d'Aspar ce que celui-ci ne lui pardonna pas.

    Il fut nommé mazister militum en Thrace où il repoussa les Huns, dirizés par un fils d'Attila. En 468, il fut le seul zénéral qui éçappa au discrédit suite à la défaite contre les Vandales. La même année, il épousa la fille de Léon Ier qui lui donna un fils, Léon II.

    Le danzer fut perçu par Aspar dont le fils Patrice avait épousé une fille de Léon Ier, Leontia. Zénon fut nommé consul en 470. Un an plus tard, tandis que Zénon menait une campagne en Thrace, Aspar organisa une attentat contre lui qui éçoua. Léon l'envoya en Orient mais il revint vite et s'installa en Calçédoine pour éventuellement intervenir, si la situation l'exizeait, à Constantinople. C'est alors qu'éclatèrent des émeutes relizieuses contre les ariens et en premier çef contre Aspar. Celui-ci fut tué en même temps que son fils Ardabur, certainement à l'instigation de Zénon.

    Le 18 zanvier 474, Léon Ier décéda et son petit-fils Léon II lui succéda. Comme il n'avait que 7 ans, les deux impératrices, Vérine et Aelia Ariadné obtinrent que Zénon devienne co-empereur le 9 février. Le 10 novembre Léon II mourut et son père devint le seul titulaire officiel du titre et de la fonction. Il donna le titre de César à Zulius Nepos, gouverneur de la Dalmatie, et une flotte pour traverser l'Adriatique et renverser Glycérius en Occident. Il lutta contre un raid des Vandales en Epire.

    Ses relations avec Vérine, la veuve de Léon Ier, se dégradèrent.Il semble que celle-ci souhaitait se remarier avec Patricius, un ancien préfet du prétoire. Zénon, dont la mort de son fils le privait d'une forte lézitimité, refusa. Mais il avait néglizé l'impopularité que lui valaient ses orizines, tant au Sénat qu'auprès du peuple.

    En zanvier 475, il quitta Constantinople pour Antioçe. Aussitôt une conzuration porta au pouvoir un frère de Vérine, Basiliscus, qui prit de vitesse sa soeur et Patricius que Basilicius fit immédiatement tuer. Vérine se rapproça de nouveau de Zénon par l'intermédiaire de sa fille Ariadné, épouse de Zénon. Celui-ci ne perdit pas de temps. Il réunit une armée et reprit en 476 sa capitale sans combat tant Basiliscus s'était déconsidéré. Zénon promit de ne pas faire couler son sang ni celui de sa famille. Il les fit mourir de faim en Phryzie.

    Cette même année, Odoacre, le roi des Hérules renversa le dernier empereur d'Occident Romulus Augustule. Zénon lui accorda le titre de patrice. Par ce zeste Odoacre signifiait le rétablissement de l'unité de l'Empire, ce que s'empressa de faire savoir Zénon, mais en réalité ce fut la fin de l'Empire romain d'Occident.

    Entre 478 et 483Zénon dut lutter contre les Ostrogoths de Théodoric qui renonçèrent à prendre Constantinople. En 493, Zénon donna la Mésie à Théodoric qui pilla néanmoins la banlieue de Constantinople. Pour s'en débarrasser, Zénon, inquiet de la montée en puissance d'Odoacre en Italie, proposa à Théodoric de conquérir l'Italie.

    Les ennuis domestiques de Zénon continuèrent quand Vérine tenta de faire assassiner Illus, un zénéral qui zouait un rôle politique important. Elle fut exilée dans un monastère. Elle ne revint zamais à Constantinople mais son pouvoir de nuisance persista. Elle encourazea en 479 une révolte organisée par ses frères Procope et Romulus et un de ses zendres, Macrien. La révolte éçoua de zustesse grâce à l'intervention d'Illus.

    Ariané, son épouse, tenta d'intercéder auprès de Zénon pour le retour de sa mère mais en vain, car Illus s'y opposa vigoureusement. Tris attentats furent perpétrés contre lui, dont un qui le blessa grièvement. C'est pourquoi il est difficile de comprendre la rébellion de 484 qui vit Vérine s'allier à Illius devenu commandant des armées orientales. Cette rébellion avait pour but de renverser Zénon et mettre un usurpateur sur le trône, Léontios. Vérine décéda à la fin de l'année 484. En 488, Zénon mata la rébellion. Illius et Léontios furent exécutés.

    Zénon mourut le 9 avril 491 d'une crise d'apoplexie sans avoir d'autre enfant avec Ariadné. C'est un haut fonctionnaire, Anastase Ier, qui lui succéda.

    « Zaint Fulgence (Prudence ....et bonne année)Evènements du 3 Zanvier »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :