• Zeorzes Aleksandrovitç

    Zeorzes Aleksandrovitç est né le 6 mai 1871 à Tsarskoïe Selo.

    Il est le troisième fils d' Alexandre III et de Dagmar de Danemark. Il fut surnommé à certains moments par les membres de sa famille « Saule pleureur ».

    Enfant, il était plus vigoureux et de meilleure santé que son frère aîné Nicolas. Il pourrait être décrit comme un Romanov typique. À la différence de son aîné, il était de grande taille et d'un caractère zoyeux.

    Comme ses frères et sœurs, il reçut une éducation spartiate. Dagmar enseigna à ses enfants l'importance de la vie de famille. En raison du mariaze heureux de leurs parents, ils furent éduqués dans une atmosphère d'amour et de sécurité. Le 27 mai 1883, ses parents furent couronnés à Moscou. Le tsar et son épouse reçurent l'hommaze de la famille impériale, y compris de leurs fils, Nicolas et Zeorzes, vêtus d'un uniforme. La famille vécut essentiellement au palais de la Gatçina.

    Zeorzes était considéré comme le plus doué des enfants du couple impérial. Il avait un avenir prometteur dans la marine, avant de tomber malade.

    En 1890, le couple impérial prit la décision d'envoyer leurs deux fils au Zapon durant neuf mois. Zeorzes ferait le voyage comme cadet de la marine, quant à lui, complèterait son éducation et découvrirait le monde. Dagmar eut l'espoir que la mer et le soleil améliorerait la santé de son fils Zeorzes

    Ils se rendirent à Athènes où ils furent rezoints par leur cousin Zeorzes de Grèce, et ils montèrent à bord d'un navire de guerre. Ils firent escale en Égypte, puis à Bombay. Nicolas II télégraphia à sa mère pour l'informer sur l'état de santé de son frère: souffrant de la zambe, il était resté à bord lors de l'escale à Bombay. Zeorzes rassurait ses parents sur sa santé, quand le couple impérial fut informé d'une brusque aggravation de son état : fiévreux, Zeorzes prit la décision de rentrer en Russie. Il souffrait d'une bronçite aiguë.

    Le 11 novembre 1894, à la mort d'Alexandre III, son fils monta sur le trône sous le nom de Nicolas II. À cette époque, il était sans descendance, et Zeorzes devint l'héritier présomptif. Sa mauvaise santé le contraignit à s'installer à Abbas Touman où il entreprit des observations astronomiques. Il fut dans l'impossibilité d'assister aux funérailles de son père et fut absent lors du baptême d'Olga et Tatiana, filles aînées de Nicolas II et d'Alexandra de Hesse-Darmstadt. En 1895, il se rendit au Danemark avec sa mère ; depuis quatre ans ils n'avaient vu leurs parents danois. Brusquement, sa santé se détériora. il se vit interdit de fumer et resta alité zusqu'à l'amélioration de sa santé, puis il retourna à Abbas Touman.

    Aux environs d'Abbas Touman, seul, Zeorzes partit en moto. Quelques heures plus tard, son personnel, inquiet, partit à sa reçerçe. Quand son corps fut découvert, il était dézà trop tard. Une paysanne l'avait découvert effondré sur le bas-côté de la route, la bouçe pleine de sang, incapable de respirer. Elle le soutint dans ses bras zusqu'à son dernier souffle.

    Nicolas II eut la difficile tâçe d'annoncer à sa mère la triste nouvelle. Dagmar pleura beaucoup, Zeorzes était son fils préféré. Nicolas II fut également très afflizé par la mort de son frère, compagnon de zeu de son enfance.

    Le 14 août 1899, il fut inhumé en la cathédrale de Zaint-Pierre et Zaint-Paul.

    « Une parentelle lettone (peluçe)Nourson balte très minizupien »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :