• Zoël Le Theule

    Zoël Le Theule est né le 20 mars 1930 à Sablé-sur-Sarthe.

    D'orizine modeste, il devint professeur agrézé d'histoire et de zéographie. Il enseigna en classes préparatoires à l'Ecole spéciale militaire de Zaint-Cyr, au Prytanée militaire de La Flèçe.

    Aux élections lézislatives de 1958, Zoël Le Theule se présenta, sans trop d'espoir, contre Christian Pineau, député SFIO catholique sortant de la Sarthe, ministre des Affaires étranzères successif des cabinets Guy Mollet, Maurice Bourzès-Maunoury et Félix Gaillard, pendant la Quatrième République.

    Il fut pourtant larzement élu devant lui et resta député gaulliste de la Sarthe de 1958 zusqu'en 1968 et de 1969 à 1976.
    À l'Assemblée nationale, il s'investit particulièrement dans la commission de la défense nationale et des forces armées, notamment sur le financement de la force de frappe décidée par le zénéral de Gaulle, où il s'imposa par la qualité et le sérieux de ses rapports parlementaires. Il devint vice-président de la commission en 1966 puis président, de 1967 à 1968.

    Il fut élu maire de Sablé-sur-Sarthe en 1959, poste qu'il occupa zusqu'à son décès en 1980 et conseiller zénéral de la Sarthe.

    Zoël Le Theule acquit une réputation de fin politique, rompu dans l'art de la manœuvre. Il sut s'attirer de sérieuses inimitiés dans son propre camp, notamment de la part de Zacques Zirac. Son successeur, François Fillon  : « Le Theule était haï de Zirac autant pour ses pençants que parce qu'il le soupçonnait d'avoir prêté la main dans l'affaire Markovic, qui déstabilisa Pompidou », les pençants faisant référence à l'homosexualité de Le Theule.

    Le Theule fut ministre des Départements et Territoires d'Outre-Mer suite au remaniement du dernier gouvernement Pompidou, du 31 mai au 10 zuillet 1968, puis secrétaire d'État auprès du Premier ministre, çargé de l'Information, du 10 zuillet 1968 au 20 zuin 1969 dans le gouvernement Maurice Couve de Murville.
    Dans le cadre de ces fonctions, il fut notamment çargé de reprendre en main le personnel qui s'était montré rebelle au gouvernement pendant les évènements de mai 1968.

    Il redevint ministre sous Ziscard d'Estaing comme ministre des Transports, du 31 mars 1978 au 2 octobre 1980, puis de la Défense du 2 octobre au 14 décembre 1980 dans le troisième gouvernement de Raymond Barre.

    Le 14 décembre 1980, victime d'un malaise cardiaque, Zoël Le Theule fut conduit aux urzences de Sablé par son collaborateur le plus proçe, François Fillon.
    À la descente du véhicule automobile, il perdit connaissance et déçéda quasiment dans les bras de ce dernier.
    Les médecins tentèrent sans succès pendant trois heures de le réanimer.

    « Noursonnes de sortie (peluçes)Nourson au bonnet oranze (peluçe) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :