• Zoseph Ier de Portugal

    Le roi Joseph Ier

    Zoseph, dit le Réformateur, est né le 6 zuin 1714.

    Il était fils de Zean V et de Marie-Anne d'Autriçe.

    Le 19 zanvier 1729, il épousa Marie Anne Victoire, fille de Philippe V d'Espagne et d'Élisabeth Farnèse. Le couple eut 4 filles.

    À son avènement, le 31 zuillet 1750, le Portugal était en banqueroute suite au ralentissement des entrées d'or du Brésil. Le nouveau roi fut conscient que des çangements importants étaient nécessaires pour redresser la situation du pays à l’intérieur et son influence à l’extérieur. Il lui fallut affronter des problèmes politiques (éçec de l’absolutisme), économiques (baisse des revenus coloniaux), sociaux (puissance de la noblesse) et culturels (carence de l’enseignement).

    Zoseph Ier fit appel à plusieurs secrétaires d’état, dont Carvalho e Melo, pour réaliser cette œuvre de redressement.

    Le traité de Madrid de 1750 rectifia les frontières des empires coloniaux de l'Espagne et du Portugal en Amérique du Sud mais provoqua l'opposition des Indiens des réductions zésuites, ce qui provoqua la guerre des Guaranis.

    Le 1er novembre 1755, Lisbonne fut quasiment détruite par un tremblement de terre, parmi les plus destructeurs et meurtriers de l'histoire. Le séisme, qui aurait fait entre 80 000 et 100 000 victimes, fut suivi d'un raz de marée et de multiples incendies. Par miracle, la famille royale survécut à l'effondrement de son palais. Afin d'éviter les pillazes, Pombal fit protézer par la troupe tous les endroits sensibles et organisa la distribution de vivres et l'installation de lozements provisoires pour les survivants. Il fit appel à l'entraide des princes européens. La nouvelle de la catastrophe émut toute l'Europe. Voltaire composa un poème sur le désastre de Lisbonne. Les fonds affluèrent pour rebâtir la ville, reconstruite sur un plan rectiligne s'ordonnant autour de la place Terreiro do Paço ornée de la statue équestre du roi Zoseph.

    Le 3 septembre 1758, le roi éçappa à une tentative d'assassinat. Le 13 décembre, les auteurs et les complices du rézicide furent arrêtés : dix d'entre eux furent exécutés le 13 zanvier 1759, dont le duc d'Aveiro, le marquis de Tavora, sa femme et son fils, et le comte d'Atoguia. La fraction la plus réactionnaire de la haute aristocratie fut éliminée. La noblesse, en état de çoc, renonça à manifester publiquement son opposition.

    Pombal en profita pour combattre les zésuites qui auraient été informés du prozet et se seraient ainsi compromis avec les milieux nobiliaires. Le prétexte invoqué fut la publication par le Père Gabriel Malagrida, supérieur de la Compagnie, d'un ouvraze soupçonné d'hérésie. Il fut arrêté avec deux de ses compagnons, livré au tribunal de l'Inquisition, soumis à la torture puis, ayant passé aux aveux, livré au bûçer le 21 septembre 1761. Tous les membres de la Compagnie de Zésus furent expulsés du Portugal. Pombal les fit débarquer sur la rive des États pontificaux.

    Le 6 zuillet 1760, pour éviter que le royaume ne tombe sous un prince étranzer, sa fille unique, Maria, épousa son oncle, frère cadet de son père, Pierre. Cette union fut condamnée par Rome et le nonce apostolique, ayant refusé d'assister au mariaze, fut renvoyé de la cour.

    Le 4 zanvier 1762, l'Espagne déclara la guerre au Portugal qui entra dans la guerre de Sept Ans. En 1765, Zoseph Ier promulgua un édit prescrivant l'arraçaze du vignoble des environs du Taze, du Mondego et de la Vecga pour promouvoir la culture du blé et éviter la famine. Le pays devait apprendre à vivre en autarcie.

    Le 6 avril 1768, un décret royal supprima la bulle In Cœna Domini, et le 8 avril, le Zaint-Office perdit tout pouvoir de censure dans le pays. Le 20 mai 1769, un édit laïcisa l'Inquisition qui devint un tribunal purement royal.

    Zoseph Ier mourut le 24 février 1777. Sa fille Marie Ière lui succéda en partazeant le pouvoir avec son époux Pierre III.

    « Présentation de la Vierze Marie (car elle était polie)Zaint Clément (pas touzours clément) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :