• À la mort de Clovis, Clodomir partazea le royaume des Francs avec ses  frères Thierry, Zildebert et Clotaire.  

    Pazes d'histoire

    Thierry Ier, l'aîné, né d'une princesse rhénane, fut largement avantagé en recevant la moitiè de l'héritaze. Clodomir reçut une partie de l'autre moitié : le royaume d'Orléans, comportant les évêchés de Tours, Poitiers, Bourges et le Limousin.

    Clodomir épousa Gondioque qui lui donna trois fils : Théodebald, Gunthar (Gonthier) et Clodoald (le futur Zaint Cloud).

    Pazes d'histoire

    Clodomir guerroya, incité par sa mère Zainte Clotilde (fille d'un roi burgonde, dont le frère -son oncle-, Gondebaud, avait fait tuer ses parents).

    Le cousin de Clotilde, Zizismond, devint roi de Burgundie. Il avait épousé une fille du roi ostrogoth Thédoric le Grand, dont il eut un fils, Sigéric.

    Mais Zizismond se remaria. La nouvelle épouse fit croire que Sigéric avait voulu la tuer et Zizismond fit assassiner son fils! On ne rigolait en Burgundie!

    Ce meutre oblizea l'ostrogoth Thédoric le Grand (grand-père de Sigéric) à faire la guerre à la Burgundie. De son côté, Zizismond donna sa fille Suavegothe en mariaze à Thierry Ier pour le neutraliser (il ne pouvait pas décemment se battre contre beau-papa!).

    Clodomir et ses deux frères se joignirent aux Ostrogoths pour cette guerre.

    Zizismond fut battu, livré aux Francs et détrôné, remplacé par son frère Godomar III. Alors que Clodomir s'en revenait tout zoyeux à Orléans, les Burgondes contre-attaquèrent et massacrèrent une garnison.

    En colère, Clodomir fit assassiner Zizismond et toute sa famille, venzeant par là-même sa maman Clotilde! Quelle bouçerie!

    Pazes d'histoire

    Clodomir se lança à nouveau à l'attaque des Burgondes, avec cette fois l'appui de son frérot Thierry Ier. Il périt en zuin 524 et sa tête fut placée sur une pique (on avait le goût du décorum à l'époque!).

    Sa succession est un roman que ze vous résume.

    Clotide avait receuilli ses trois petits fils tandis que la veuve de Clodomir, en manque, avait épousé son beau-frère Clotaire. Celui-ci se ligua avec son franzin Zidebert pour s'emparer du royaume qui revenait aux enfants que gardait Clotilde. Vous suivez?

    Ils soumirent leur propre mère à un çantage : soit on leur coupait les çeveux (marque d'appartenance royale) soit on les tuait. Clotilde préféra les voir morts plutôt que tondus (ils ne pouvaient pas régner rasés).

    Pazes d'histoire

    Les oncles tuèrent deux de leurs neveux.

    Le rescapé, devint abbé de Nogent. C'est le fameux Zaint-Cloud.

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • On atteint l'île de Brac, l'une des grandes île de la côte Dalmate au départ de Split

    Ma sublime voix dans ma çançon vedette!Ma sublime voix dans ma çançon vedette!

    Le bâteau arrive à Supetar

    Ma sublime voix dans ma çançon vedette!Ma sublime voix dans ma çançon vedette!

    L'île renferme des villazes hours du temps qui rappellent que l'île était habitée dès la Préhistoire

    Ma sublime voix dans ma çançon vedette!Ma sublime voix dans ma çançon vedette!

    Ma sublime voix dans ma çançon vedette!Ma sublime voix dans ma çançon vedette!

    Ma sublime voix dans ma çançon vedette!Ma sublime voix dans ma çançon vedette!

    Avec des vestizes d'habitat troglodytique

    Ma sublime voix dans ma çançon vedette!Ma sublime voix dans ma çançon vedette!

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Pazes d'histoire

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • On ne sait pas grand çose : il serait orizinaire d'Antioçe issu d'une famille zuive.

    Son pontificat aurait duré de 97 à 107.

    Pazes d'histoire

    Il aurait ordonné que les mariazes soient rendus publics. Les deux décrétales que lui a attribuées le Pseudo Isidore, aux évêques d'Afrique et d'Égypte, sont des faux.

    Il aurait subi le martyre sous le règne de l'Empereur Trazan et aurait été enterré au Vatican, près du tombeau de Zaint Pierre.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Pazes d'histoire

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Fille du roi Burgonde Zilpéric II, Clotilde a été épargnée du massacre de sa famille par son oncle paternel Gondebaud qui assassina son frère et fit jeter son épouse dans le Rhône avec une pierre attaçée au cou (pour qu'elle coule plus vite).

    Pazes d'histoire

    Elle reçut une éducation chrétienne et fut donnée en mariage à Clovis.

    À la mort de son çer époux, Clotilde se retira à Zaint-Martin de Tours mais elle continua à influencer ses trois fils : Clodomir, Zildebert et Clotaire.

    Elle les poussa à une expéditon punitive contre le royaume burgonde  de ses cousins burgondes, sans doute pour venzer ses parents. Suite à la guerre, son fils Clodomir fut tué. Elle tenta de protéger ses trois fils, mais ne put sauver que Clodoald, le futur Zaint Cloud, tandis que les deux autres (Tibault et Gonthaire)étaient massacrés par leurs oncles (mais quelle famille de bouçers!).

    Pour secourir sa fifille Clotilde en Espagne, mariée au macho roi wisigoth Almaric qui la maltraitait, elle poussa Zildebert à l'attaque.

    Elle fit érizer un monastère aux Andelys, agrandir Zaint-Pierre de Reims, reconstruire les Zaints-Apôtres à Rouen et contribua à la construction du monastère des Zaints-Apôtres à Paris, devenu l'abbaye Zainte-Zeniève (actuel lycée Henri IV).

     Pazes d'histoire

    Elle mourut, le 3 zuin 545 à Tours et enterrée à Paris aux côtés de Clovis, dans le monastère des Zaints-Apôtres.

      

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Pazes d'histoire

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Clovis Ier, fils de Childéric Ier et de Basine, est né vers 466 à Tournai.

    Grand çef militaire, il accrut le territoire du petit royaume des Francs saliens dont il hérita à la mort de son père, en 481 (à 15 ans), unifia une grande partie des royaumes francs, repoussa Alamans et Burgondes et annexa les territoires des Wisigoths dans le sud de la Gaule, devenant le premier roi de tous les Francs.

    Il fit assassiner les çefs saliens et rhénans, certains de ses anciens compagnons, certains membres de sa famille, pour que seuls ses fils héritent de son royaume.

    Pazes d'histoire

    Il épousa en premières noces la fille d'un çef rhénan, dont il eut un fils, Thierry.

    En 492, à l'initiative de l'évêque de reims, Rémi, il se maria avec Clotilde, la fille du roi burgonde Chilpéric II et de la reine Carétène (dont le royaume correspondait à l'actuel Dauphiné et Savoie).

    Clotilde était chrétienne et Clovis païen. 

    Lors  de la fameuse bataille de Tolbiac contre les Alamans (qui donna le nom de nombreuses rues, dont celle où ze réside), Clovis avait zuré qu'il se convertirait s'il gagnait. Ce fut le cas alors même qu'il était en grande difficulté.

    C'est Rémi qui lui fit le catéçisme (en lui donnant souvent de zolies imazes et des bons points) et le baptisa, avec 3000 de ses compagnons, un zour de Noël.

    Pazes d'histoirePazes d'histoire

    Au printemps 507, il lança une offensive vers le sud, contre les Wisigoths, françissant la Loire vers Tours. Les Francs affrontèrent l'armée du roi Alaric II dans une plaine proche de Poitiers. Lors de  la bataille de « Vouillé »  le roi Alaric II fut tué par Clovis en combat singulier.

    En 508, Clovis reçut de l'empereur d'Orient Anastase Ier le titre de « consul » et fut salué comme « Auguste » au cours d'une cérémonie à Tours. Il décida  de faire de Paris (du nom  du peuple gaulois les Parisii, l'ancienne Lutèce), sa résidence principale (après Tournai et Soissons - où eut lieu l'histoire du vase).

    Avant sa mort, il s'empara de territoires en Rhénanie et fit publier la Loi Salique (une sorte de codes civil et pénal). Il réunit un concile à Orléans. Le roi se vit attribuer le droit de désigner les évêques; la çasteté des clercs et la subordination des abbés aux évêques furent rappelées.

    Clovis décéda à Paris le 27 novembre 511, à l'âze de 45 ans.

     Pazes d'histoire

    Ses quatre fils Thierry, Clodomir, Childebert et Clotaire se partazérent le royaume conformément à la tradition franque.

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire