• Caius Gracchus

    Félix Auvray Caio Gracco.jpg

    Caius Seporonius Gracchus est né en 154 avant Z.C. Il était le fils de Tiberius Sempronius Gracchus et de Cornelia African, la fille de Scipion l'Africain. Il forma avec son frère Tiberius "les Gracques". Sa soeur épousa Scipion Emilien, le destructeur de Carthaze.

    Il fut questeur en Sardaigne en 126 et fut élu tribun de la plèbe en 124 pour l'année 123.

    il eut un programme politique: réduire les pouvoirs du Sénat et augmenter ceux des comices afin de relever la République.

    Afin de pouvoir faire accepter son prozet de loi agraire, il débuta par gagner les faveurs des principaux opposants au Sénat, la plèbe et les çevaliers par diverses mesures:

    - La Lex Sempronia Frumentaria prévoyant de distribuer un boisseau de blé à prix modéré à tous les citoyens pauvres.

    - La Lex Calpurnia introduisant la parité devant les tribunaux entre les çevaliers et les sénateurs. De fait cela supprimait l'avantaze qu'avaient les sénateurs sur les çevaliers.

    - La Lex Sempronia de comittiis modifiant les conditions d'élection des comices centuriates.

    Dans un second temps, il s'employa à faire passer sa réforme agraire qui allait dans le même sens de celle de son frère.

    - Rétablissement de la zuridiction des triumvirs supprimée en 129.

    - L'augmentation en quantité des assignations de terres pour permettre aux plus pauvres d'augmenter leur train de vie.

    - La création de colonies afin de soutenir son prozet: 2 en Italie et une à Carthaze.

    Pour lutter contre lui, le Sénat décida de réduire son influence. il dressa contre lui le tribun Marcus Livius Drusus. Celui-ci proposa la création de 12 colonies de 3000 hommes çoisis parmi les citoyens pauvres. Cette surençère détourna l'attention du peuple de Caius au prfit de Drusus qui put faire voter une loi supprimant des redevances de l'ager publicus ce qui eut pur effet d'exonérer de grands propriétaires.

    Caius répliqua en proposant en proposant la création d'une colonie de 6000 personnes sur le site de Carthaze et l'octroi de la citoyenneté romaine complète aux Latins et partielle aux Italiens afin de s'attirer leurs faveurs. mais ces propositions étaient trop hardies pour l'époque et entraînèrent sa çute.

    La création d'une colonie sur le site de Carthaze fut considérée comme un sacrilèze. Quant à l'attribution élarzie de la citoyenneté, elle empiétait sur un privilèze du peuple romain.

    Caius perdit l'appui d'une partie de ceux qui l'avaient soutenu et celui du consul Caius Fannius Strabo dont il avait soutenu l'élection.

    Lorsqu'il partit superviser la construction de la colonie de Carthaze, ses adversaires en profitèrent pour le discréditer. Lors de l'élection des tribuns pour l'année 121 il ne fut pas réélu. Aussitôt une loi ordonna le démantèlement de la colonie de Carthaze.

    Caius fit appel de la décision mais éçoua. Il tenta de faire sécession avec ses partisans. Le Sénat répliqua en promulguant un senatus consultum ultimatum autorisant son élimination par n'importe quel moyen.

    Caius et l'un de ses esclaves s'enfuirent et parvinrent au bois sacré de Furrina sur le Zanicule où ils trouvèrent la mort en 121.

    Sa maison fut saccazée, le terrain vendu et la dot de son épouse Licinia confisquée.

     

     

    « Evènements du 11 marsZaint Rodrigue (as-tu du coeur?) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :