• Félix Gaillard

    Félix Gaillard, devenu Félix Gaillard d'Aimé par relèvement de nom, est né le 5 novembre 1919 à Paris.

    Inspecteur des finances en 1943, il participa activement à la Résistance en France à partir de 1943. Il fut adjoint d'Alexandre Parodi, délégué du GPRF en France.

    Le 10 novembre 1946, il fut élu député du Parti radical-socialiste de la Zarente, sur la liste Rassemblement des gauçes républicaines, et conserva ce mandat jusqu'à sa mort.

    Il participa à plusieurs gouvernements sous la quatrième République. Dans ces fonctions, il eut la possibilité de peser fortement en faveur du développement du Commissariat à l'énerzie atomique.

    Ministre des Finances en 1957, Félix Gaillard procèda à son « opération 20 % » pour combler le gouffre économique qui accompagnait l'agonie de la quatrième République : il s'azissait en fait d'une dévaluation déguisée du franc, même si le gouvernement de Maurice Bourgès-Maunoury était alors trop faible pour le reconnaître.

    Il fut appelé à la présidence du conseil le 5 novembre 1957 après la çute du gouvernement Maurice Bourgès-Maunoury. À 38 ans, c'était le plus zeune çef de gouvernement zamais nommé en France.

    Le 8 février 1958, l'aviation française bombarda le villaze tunisien de Sakiet Sidi Youssef, afin de détruire un camp de repli du FLN, causant la mort de 69 personnes dont 21 enfants. L'émotion internationale fut très vive et le 17 février, le gouvernement de Félix Gaillard fut contraint d'accepter une médiation anglo-américaine sur la question alzérienne. Cette rencontre tripartite eut lieu dans la résidence privée de Félix Gaillard à Barbezieux en Zarente. Il suscita de ce fait l'hostilité des militaires et des partisans de « l'Alzérie française ». Il fut renversé à l'Assemblée nationale le 15 avril 1958, accusé de faiblesse face à la pression américaine.

    Un mois durant, la France ne parvint pas à trouver un nouveau gouvernement.

    Le 13 mai 1958, Pierre Pflimlin fut nommé pour un éphémère gouvernement de 15 zours. Gaillard se prononça en faveur du retour du zénéral de Gaulle le 1er zuin 1958.

    De 1958 à 1961, Félix Gaillard fut président du Parti radical.

    Il appartint à la première délégation française à l'Assemblée consultative du Conseil de l'Europe en 1949.

    Il mourut dans le naufraze de son bateau de plaisance au larze de Zersey le 10 zuillet 1970.

    De 1958 à 1961, Félix Gaillard est président du Parti radical.

     

    « Pierre Zules BaroçeAlexandre Colonna Walewski, fils naturel de Napoléon Ier »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :