• Gratien

    Résultat de recherche d'images pour "Gratien"

    Flavius Gratianus est né en 359 à Sirmium en Serbie.

    Il était le fils de Valentinien Ier qui régnait en Occident et le neveu de Valens qui avait reçu la partie orientale de l'empire.

    Le 24 août 367, Valentinien Ier, qui avait été gravement malade, proclama son fils Gratien empereur  à Amiens . A 8 ans, il devint auguste sans avoir été césar. Il fut associé au pouvoir de son père en Occident.

    L'empire connaissait alors des troubles sur ses frontières avec une coalition barbare en Bretagne en 368, puis, en 370, la révolte de Firmus en Afrique, toutes deux réprimées par le zénéral de Thédose l'Ancien (le père du futur Théodose Ier). Celui-ci fut exécuté en 375.

    En 375, Gratien fut absent à la mort de son père. Les soldats de Valentinien Ier proclamèrent Auguste un autre fils de l'empereur défunt, Valentinien II, âzé de 4 ans. Gratien accepta le partaze de l'Occident et concéda à Valentinien II l'Illyrie, tandis que son oncle Valens régnait sur l'Orient.

    En 377, Gratien vainquit les Alamans, amena des renforts à Valens en 378, qui périt le 9 aoüt à la bataille d'Andrinople.

    Le 19 zanvier 379, Gratien proclama Auguste l'hispanique Théodose Ier qui reçut l'Orient.

    En 380 Gratien et Théodose Ier arrêtèrent les Goths en Epire et Dalmatie. 

    En 381, il transporta sa capitale de Trèves à Milan. La bourgade de Cularo fut renommée en son honneur Gratianopolis (Grenoble) après avoir été dotée d'une évêçé.

    Gratien collabora étroitement avec le papounet Damase Ier et, à partir de 382, combattit ce qui restait encore du paganisme. Il supprima les immunités dont zouissaient les prêtres païens et les vestales et il fut le premier empereur à refuser de porter le titre de Pontifex Maximus. En 378, il avait fait retirer de la salle de réunion du Sénat la statue de la Victoire, symbole païen, au grand dam d'une aristocratie païenne influente à Rome.

    En 383, Gratien dut faire face à l'insurrection d'un zénéral hispanique de l'armée de Bretagne, Maxime, qui le battit lors de la bataille de Lutèce. Il fut tué à Lyon par Andragathius.

    Maxime s'étant rendu maître de toutes la préfecture des Gaules, Théodose Ier le reconnut  en 384 comme empereur d'Occident.

    « Zaint Albert (dont on a le salut)Zainte Elisabeth (pas si bête) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :